Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil

Advancé

Syzygie

Envoyé par Lise 
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 10:52
Tu dis:
"J'ai compris que chaque archétype a un pôle féminin et masculin. Quand l'un est passif, l'autre est actif.
Actif = énergie empiriquement vue et extérieurement mobilisée. Passif : Energie intérieure de soutien à l'actif : c'est l'intention."

Je trouve ça intéressant...de l'appliquer à chaque archétype...
Ca ouvre des perspectives...

Merci alexandre...

Diane
Re: Féminin et Masculin + modif
jeudi 12 juillet 2007 11:20
Diane,

Avec joie !

J'ajoute que si il y a excès du masculin par rapport au féminin ou l'inverse il peut se passer violences, exigences etc

Exemple : la confrontation purement ou presque dans l'énergie masculine (et donc sans compassion, ouverture à son propre ressenti) peut conduire à la violence physique. C'est Seth qui me le rappelle dans le mythe.

Le soutien dans le féminin pur ou presque (sans distanciation, mise de limite et donc d'assertivité) peut stimuler la fusion avec l'autre et donc "de savoir ce qui est bon pour lui" = comportements de sauvetage (Propre à Isis dans le mythe) et manipulatoire (je me répare moi ou une projection de moi en sauvant l'autre).

L'expression de la souffrance sans la conscientisation et la responsabilisation (masculin et féminin pas mobilisés : indifférenciation) peut stimuler la personne à être victime. Ici le féminin et le masculin sont mélangés, indifférenciés et au niveau d'énergie le plus bas.

En somme Isis aime trop, Seth aime pas du tout et Osiris n'est pas conscient de lui-même. C'est Horus qui les rassemble en lui-même.
En somme, il y a l'excès et l'absence de féminin et masculin. C'est Tao tout ça ... Le but ? toucher et vivre la grande conjonction alchimique en vue de libérer le divin (tiens la gnose) en soi. Tout cela se fait à travers des cycles (hihi le zodiaque pointe son nez) et une évolution.

Ps : un féminin trop fort (sauveur : papa faisant le travail scolaire de ses fils) dans un sens peut être le signe d'un masculin trop fort (rigidité de ce papa dans sa relation avec sa femme "tu ne penses qu'à ta carrière : persécuteur).
Donc si je persécute à droite, c'est que je me positionne en victime/sauveur à un autre endroit de ma vie. L'un compensant l'autre : la personne cherche l'unité psychique, l'équilibre et elle fait du mieux qu'elle peut pour y arriver. Ce qui peut être tragique.

J'adore ! J'ai la sensation d'être dans un labo de recherche grinning smiley !

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"



1 modifications. Plus récente: 12/07/2007 11:23 par alexandre.
Re: Féminin et Masculin + modif
jeudi 12 juillet 2007 12:11
Alexandre,

Ce que tu décris est juste (sauveur, victime, persécuteur) mais j'ai du mal, tu vois, à identifier Féminin et Sauveur...
Pour moi, se positionner en Sauveur, c'est du "Maternel" qui va trop loin...ce n'est pas du Féminin...proprement dit.

Et puis on peut voir Isis comme "aimant trop", mais c'est la réduire fortement...
Isis, c'est une figure féminine tellement "immense" et tellement "riche"...que je souffre de la voir ainsi réduite...

Disons que l'on peut voir AUSSI cela dans le mythe Isis-Osiris-Horus, mais qu'il faut rester conscient que ce mythe parle aussi d'autre chose...
Il parle effectivement de "vivre la grande conjonction alchimique en vue de libérer le divin "...

Ce qui n'est pas qu'une question de Sauveur-Victime-Persécuteur...

Diane
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 12:56
Bonjour Diane,
Mais je pense qu'il y a une difference entre être femme et être "féminine" quoique l'on place sous ce terme. On naît femme, on n'a pas a prouver ce qui est une réalité déjà biologique. Mais ces termes féminins et masculins et ce qu'on suppose qu'ils sont peuvent être très manipulateurs et tendent à faire une globalisation parfois dangereuse. On n'aboutit pas à des archetypes mais à des clichés à mon avis. Si tu prends l'archetype de la femme sauvage par exemple, elle a son pendant chez l'homme sauvage, le géant vert, l'homme vert, ou Herne. Ce qui est important c'est le "sauvage" et je pense que c'est une illusion de considerer que ce sauvage est different chez l'homme et chez la femme. Beaucoup d'hommes ont lu Femmes qui courent avec les loups et se sont sentis completement concernés. Les archetypes sont malléables et ne s'arrêtent pas à une identité sexuelle. Ce n'est pas le fait d'être un homme ou une femme que je remets en question, c'est cette idée du féminin et du masculin qui me semblent tres arbitraires. On dit que c'est l'anima (ou le féminin) chez un homme qui est tres langue de pute, mais pourquoi est-ce une caracteristique féminine? Et si une femme est dominatrice, elle est dans l'animus. Comme si cette caracteristique appartenait à l'homme. Alors qu'on trouve dans les anciennes religions un grand nombre de déesses pas tendres du tout.
Je ne crois plus à ces principes de féminin et de masculin. Pour le moment. Je crois qu'on s'est monté la tête. Mais femme, tout comme toi, je le suis. Avec mes règles, mon besoin de m'asseoir pour uriner et des attentes erotiques de femme. Mais je suis aussi rédemptrice, receptive, compatissante que les hommes,et allez...même langue de pute :-).
Bises
Lise
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 13:07
Bonjour Diane,

Je crois que je me suis mal exprimée : je ne voulais pas dire qu'un homosexuel (pas plus qu'un hétéro) ait le choix d'être ou pas homosexuel.

"J'ai bien peur que la construction de l'identité sexuelle se fasse à un âge précoce et qu'elle nous échappe pour une grande part... "

Je suis tout à fait d'accord avec toi.

Je voulais dire qu'à l'intérieur de ce "choix qui n'en est pas un", l'éventail des possibilités de pproportions féminin/masculin est peut-être plus large, plus ouvert que dans les couples hétéro.
Il me semble que le schéma relationnel homme-femme est très socialement établi. A l'heure actuelle, une femme peut s'ouvrir à sa masculinité, et un homme à sa féminité, mais il n'en reste pas moins que la société s'attend à y voir une femme principalement féminine et un homme principalement masculin.
Dans les couples homosexuels, tu peux bien sur avoir une répartition des rôles calquée sur le couple hétérosexuel, où l'un est majoritairement masculin et l'autre majoritairement féminin, mais tu peux avoir aussi deux partenaires plus ambivalents. Et la société n'a pas particulièrement d'attente par rapport à cela.
Ce qui ne veut pas dire d'ailleurs que ce soit plus facile ou plus difficile.

Tout ça me renvoit au fait que la représentaion sociale de ce que c'est que d'être homme ou femme est à la fois une aide et une gêne. Elle permet de se construire plus facilement, mais peut être un frein à la créativité de notre propre identité.

Amicalement

Prakriti
Re: Féminin et Masculin + modif
jeudi 12 juillet 2007 13:12
"Et puis on peut voir Isis comme "aimant trop", mais c'est la réduire fortement...
Isis, c'est une figure féminine tellement "immense" et tellement "riche"...que je souffre de la voir ainsi réduite..."

Je n'ai pas dit qu'elle n'était que cela smiling smiley. Elle est aussi l'Amour avec un grand A.

"Disons que l'on peut voir AUSSI cela dans le mythe Isis-Osiris-Horus, mais qu'il faut rester conscient que ce mythe parle aussi d'autre chose..."

Oui bien entendu.

"Il parle effectivement de "vivre la grande conjonction alchimique en vue de libérer le divin "...

Ce qui n'est pas qu'une question de Sauveur-Victime-Persécuteur... "

Yes ! Comme ce n'est pas qu'une histoire de castration et de Grande Mère Mr Solié winking smiley.

Bien à toi,

Alex

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 13:44
Là, tu vois, je suis entièrement d'accord avec toi...

Y'a plein de "clichés" accolés à "féminin" et "masculin", à "anima" et "animus"...on ne s'en débarasse pas comme ça...
C'est pour ça que je n'aime pas les grandes discussions sur l'animus ou sur l'anima...ça finit toujours par "déraper"...vers les clichés.
Il faudrait pouvoir oublier tout ce qui a été mis sous ces termes (tout ce que Jung y a mis aussi, car il était, sur ce point, de son époque, il décrivait ce qu'il voyait, c'est-à-dire des rôles encore très tranchés, des différences "datées").

Alors, sur ce thème, j'essaie de repartir sur d'autres bases, plus larges...
Et quand je parle de "Féminin" ou de "Masculin", j'y adjoins une définition, pour qu'on parle de la même chose...et aussi pour essayer d'enlever les clichés et les "jugements de valeur" sur ces deux pôles...

Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, et en même temps, je trouve essentiel de dire:
1) Qu'il y a une "bisexualité" psychique...(Masculin chez la femme, Féminin chez l'homme).
2) Mais que cette "bisexualité" psychique ne se vit pas de la même façon chez les hommes et chez les femmes...et que nous différons psychiquement et pas seulement physiquement...

Le fait que nous ayons tous en nous une "part" de l'autre sexe permet d'établir un "pont", de se comprendre un peu...mais le fait qu'il reste une différence fondamentale permet l'attirance et le désir, la quête du "complémentaire"...

Est-ce que tu vois ce que je veux dire ?

Je crois aussi que le "Féminin" en l'homme (l'anima) n'est pas IDENTIQUE au "Féminin de la femme"...Il y a beaucoup de ressemblances, mais pas identité de nature...
Et la même chose avec l'animus (qui est semblable mais pas identique au Masculin de l'homme).

Ce qui fait que quand on projette l'anima ou l'animus, il y a toujours un "décalage" avec la réalité de l'autre...

Alors, oui, le Sauvage de la femme a son pendant chez l'homme...ce qui fait que l'homme peut lire "Femmes qui courent avec les loups" et y trouver une résonance pour lui...Mais est-ce que l'Homme vert et la Femme sauvage sont identiques ? Est-ce qu'on parle du même "Sauvage" ?
Je n'en mettrais pas ma main au feu !

Diane



1 modifications. Plus récente: 12/07/2007 14:54 par Diane.
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 14:25
Diane,

""Femmes qui courent avec les loups" "

Je l'ai acheté cette semaine, y a de la synchro dans l'air ...

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 15:16
Oui, c'est vrai, Diane que l'attraction persiste même avec ce "masculin" ou ce "féminin" intégré en soi. Justement, je me suis souvent demandé si les gens qui avaient opéré ce "mariage" en eux-même avaient par consequent une baisse de "libido". Mais je crois que le sexe opposé reste passionant et nous réserve beaucoup de surprises, car tout en nuances. Un monde sans séduction serait effectivement bien triste. Mon compagnon a donc un petit "truc" intérieur qui me manque... c'est fort possible. J'ai beaucoup rêvé cette nuit, et la nuit a été sulphureuse, des rêves d'amour éperdu pour cet homme "mystérieux", mon compagnon. Mais je dois te dire que j'ai aussi fait des rêves tout aussi troublants avec des femmes. N'est-ce pas plutôt alors le mystère dans un sens plus large que représente "l'autre"?
Pour ce qui est du sauvage, j'ai lu l'Homme Sauvage de Robert Bly (je ne me rappelle plus du titre exact) et le livre d'Estes et il ne m'a pas semblé que le contenu etait si different, sinon que tous les deux traitent d'un probleme d'identité qui n'est pas forcement le même pour les hommes et les femmes au vu de leur education et de leur experience. Les blessures ne sont pas toujours les mêmes. Mais Alexandre qui a aussi lu le livre de Robert Bly pourra peut-être aussi nous dire ce qu'il en pense.
Bises
Lise
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 15:55
Lise Écrivait:
-------------------------------------------------------
> Oui, c'est vrai, Diane que l'attraction persiste
> même avec ce "masculin" ou ce "féminin" intégré en
> soi. Justement, je me suis souvent demandé si les
> gens qui avaient opéré ce "mariage" en eux-même
> avaient par consequent une baisse de "libido".

Je pense que le "mariage intérieur" ne mène pas vers une baisse de libido, mais mène vers un jeu de séduction plus "conscient", moins "inconscient"...Une femme qui a intégré sa partie masculine ne séduit plus certains hommes (ceux qui sont restés, disons, "classiques"...), mais elle est séduisante pour des hommes plus évolués, ceux qui ont eux-mêmes fait un bout de chemin et qui sont capables de voir en la femme autre chose qu'un corps...
Bon, ça restreint le champ des possibles, je te l'accorde...
Et parfois, ça peut poser des problèmes...les prétendants disponibles n'étant pas si nombreux... :-)
Mais on a les amants qu'on mérite !


> Mais je crois que le sexe opposé reste passionant
> et nous réserve beaucoup de surprises, car tout en
> nuances. Un monde sans séduction serait
> effectivement bien triste. Mon compagnon a donc un
> petit "truc" intérieur qui me manque... c'est fort
> possible. J'ai beaucoup rêvé cette nuit, et la
> nuit a été sulphureuse, des rêves d'amour éperdu
> pour cet homme "mystérieux", mon compagnon. Mais
> je dois te dire que j'ai aussi fait des rêves tout
> aussi troublants avec des femmes. N'est-ce pas
> plutôt alors le mystère dans un sens plus large
> que représente "l'autre"?

Hum, hum...la nuit fut chaude...c'est l'été, que veux-tu...
Ton inconscient te rappelle peut-être tes "manques" et te dit que tu n'es pas complète, que tu es femme, que tu as besoin (et envie) du "truc" qui te manque ? :-))

Moi, quand je rêve d'amour avec une femme (alors que, dans la vie, je n'ai jamais eu le plus petit désir physique envers une femme), c'est qu'il y a une partie de moi-même que je suis sur le point d'intégrer...

> Pour ce qui est du sauvage, j'ai lu l'Homme
> Sauvage de Robert Bly (je ne me rappelle plus du
> titre exact) et le livre d'Estes et il ne m'a pas
> semblé que le contenu etait si different, sinon
> que tous les deux traitent d'un probleme
> d'identité qui n'est pas forcement le même pour
> les hommes et les femmes au vu de leur education
> et de leur experience. Les blessures ne sont pas
> toujours les mêmes. Mais Alexandre qui a aussi lu
> le livre de Robert Bly pourra peut-être aussi nous
> dire ce qu'il en pense.
>

Je ne connais pas ce livre de l'Homme sauvage...ce doit être intéressant en effet de comparer avec le livre d'Estes...

Bises aussi.

Diane



1 modifications. Plus récente: 12/07/2007 20:02 par Diane.
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 16:32
Lise,

"Les blessures ne sont pas toujours les mêmes. Mais Alexandre qui a aussi lu le livre de Robert Bly pourra peut-être aussi nous dire ce qu'il en pense."

Je ne l'ai pas lu lol. Toute l'initiation à la masculinité a été construite autour de ce livre.
Ce que j'en dis : les femmes et les hommes ont perdu le contact avec le sauvage en eux qui leur est bien spécifique. J'appelle cela : "Archétype vérrouillé". Les blessures elles sont d'un autre ordre : du vécu. Quand j'ai touché cette énergie de sauvage dans mon initiation ce fut pour casser le cadenas, retrouver la clé de l'archétype. Le casser a libéré de l'énergie qui a permis de guérir une grande blessure narcissique lié à mon vécu. Maintenant, je peux le contacter quand je veux il est là. Quand j'écris ça, j'ai un frisson. Je me plais, c'est libérant de courir à pieds dans les champs, de sentir le soutien de la Terre, de l'embrasser pour ses cadeaux et son abondance (sauvage libéré) ... tout cela "même si maman sera pas contente : je me serais sali et elle aura de l'ouvrage pour nettoyer" (Risque de désamour si je ne fais pas comme ... ->vécu du petit garçon).

Bien à vous 2,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Concernant le bouquin
jeudi 12 juillet 2007 16:40
Robert Bly créateur du mouvement mythopoétique conseille aux amants de fréquenter le jardin de l’âme et de la nature. Dans son livre “L’homme sauvage et l’enfant”, s’inspirant du très beau conte de Grimm, “Jean de Fer”, il tente de redéfinir ou de réinventer l’identité masculine. Il y est question de l’initiation du jeune garçon par un “homme sauvage” et du passage de l’état de garçon à celui d’homme sous la conduite d’un mentor mystérieux. Le conte parle aussi d’une balle en or, symbole de la plénitude que nous avons perdu avec l’enfance, mais que nous pouvons retrouver à l’âge adulte et garder pour toujours.

[totem.blog.lemonde.fr]

obert Bly, ainsi que les autres défenseurs du mouvement mythopoétique, poursuit sur le chemin tracé par Marc Feigen Fasteau et Warren Farrell. Robert Bly est reconnu comme le fondateur du mouvement, car il a énormément contribué à faire connaître aux principaux médias l’existence du mouvement des hommes aux États-Unis, dans les années 1980.









Aujourd’hui encore, il est présent dans le mouvement. Un de ses ouvrages les plus récents porte sur les propos du mouvement myhtopoétique. Il s’agit du livre Iron John : A Book about Men. ( voir la notice dans bibliographie de ce site à la section condition masculine pour plus d'informations). Ce livre fortement contesté de part et d’autres explore l’initiation des hommes à travers les contes des frères Grimm. D’autres leaders du mouvement mythopoétique sont aussi importants. Par exemple, Robert Moore est fort populaire dans les rassemblements d’hommes. James Hillman, Michael Meade et Malidoma Somé diffusent aussi le message du mouvement myhtopoétique.

Quel est le message de ces leaders ? Retrouver l’homme en soi, la capacité de dire ses émotions, réapprendre les relations entre hommes et avec les femmes. Par des thérapies, par des rituels, par des fins de semaine d’évasion et de réflexion dans des retraites, etc., les hommes réapprennent à vivre. Un grand nombre d’hommes sont de classe moyenne ou de classe aisée, puisque ces activités, thérapies, fin de semaines, etc., ne sont pas gratuites.


[www.er.uqam.ca]

Robert Bly, psychothérapeute jungien, se dit frappé par la détresse des hommes aujourd’hui. Réjoui qu’ils soient devenus plus prévenants et plus tendres, il lui semble pourtant que ces "mâles doux" manquent de vitalité. « Développer leur part féminine a constitué une aventure infiniment précieuse, mais les étapes d’un voyage ne doivent pas être confondues avec son aboutissement », écrit-il dans “L’Homme sauvage et l’enfant”. Ce qui leur fait actuellement défaut, estime le psychothérapeute, ce sont des modèles d’identification masculine positifs. Quand, autrefois, les fils grandissaient auprès de leurs pères, apprenant d’eux un savoir-faire et des comportements virils, les hommes d’aujourd’hui ont eu, pour la plupart, un père absent, séparé de leur mère ou trop absorbé par son travail pour assumer sa fonction initiatrice.

Si Robert Bly a obtenu un tel succès de librairie, c’est qu’il a réhabilité la figure du guerrier. Non pas sous les traits de la brute sanguinaire, mais comme métaphore de la force masculine traditionnelle. « En Occident, la répartition des rôles entre hommes et femmes n’est plus aussi claire que dans les sociétés primitives, souligne Christian. Il ne s’agit pas de renvoyer les femmes aux fourneaux pour résoudre notre malaise, mais de redécouvrir notre spécificité. »

Une réhabilitation de la figure du guerrier
Christian a mené cette quête en fréquentant, avec Cédric, l’association Hommes etc.(1), dont le travail s’inspire de la pensée de Bly.

Le principe : un groupe d’hommes se substitue aux pères manquants pour transmettre à leurs congénères les clés de leur identité. Ce qu’ils ont apporté à nos deux témoins ? « Le sens de la rigueur, par opposition à la rigidité, explique Cédric. Avant, je n’avais pas accès à mes émotions, j’étais barricadé. Maintenant, je peux affirmer ce que je suis et ce que je ne suis pas, ce que j’accepte et ce que je refuse. J’ai appris à prendre position ».

En ce sens, la figure du guerrier restaure la combativité masculine, dans un juste équilibre entre domination et fuite. Et Christian « a compris que la puissance masculine ne consistait ni à posséder les femmes, ni à livrer des combats de coq, mais à défendre les limites de son territoire personnel et familial. Aujourd’hui, quand mon fils pleure, je ne lui dis pas que les hommes ne pleurent pas. Je l’aide à s’affirmer en respectant les autres. »

[64.233.183.104]

Voilà pour les infos.

Bien à vous,

Alex

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 16:46
Ca me laisse perplexe les projections que peuvent souvent faire les hommes sur les femmes, mais les projections des femmes aussi. Je crois que je vais tenter de trouver un livre sur la pornographie d'un point de vue jungien. Essayer de comprendre le fondement de tous ces scenarios.
Oui, je suis tout-à-fait d'accord avec toi pour le jeu de seduction "conscient". Et je crois que dans la seduction, il y a plus que de l'attrait sexuel. Pour les gens qui ont un horizon davantage élargi bien sûr. Ou d'autres besoins peut-être.
L'integration de nos parties representées par des femmes dans nos rêves sulphureux est tout-à-fait vraie. Mais c'est vrai aussi pour les hommes dont nous rêvons dans les mêmes conditions. Je pense...
Bises
Lise
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 17:43
Lise,

La pornographie, Corneau en parle dans Père manquant, fils manqué. Il dit que l'homme s'y adonne parce qu'il ne voue pas un culte à sa Vénus intérieur et à la vie et ses plaisirs.

"C'est ds le porno que l'homme va chercher le miroir manquant de sa virilité. Les femmes des magazines interpellent son pénis, elles le désirent. Elles lui renvoient de lui meme une image de lui meme puissante et renforcée. La masturabation par l'intermédiaire de la pornographie est un rituel pour rééquilibrer le narcissisme, l'amour et l'image de soi. La mastrubation est liée au sentiment d'être privé d'affection.
La pornographie permet de fuire la réalité. etc etc" pages 108 et suivantes.

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 17:50
Oui, c'est vrai...
Etre homosexuel permet peut-être de ne pas être pris dans une représentation figée du rôle de l'un ou de l'autre...
Il y a sans doute plus de "jeu"...

Mais je crois que le simple fait d'être homosexuel est très difficile à vivre...
Dans ce cas, la société ne t'impose pas un modèle "tout fait"...elle se contente de te rejeter...ou de t'ignorer...
La situation a un peu évolué ces trente dernières années...mais ça reste difficile...malheureusement.

Diane
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 18:05
Tu parles de pornographie, Lise...

Quand je parlais d'hommes qui voient dans les femmes un "corps", je ne pensais pas forcément à la pornographie...mais simplement au fait que l'homme nous voit souvent au travers de nos fonctions biologiques...: l'apparence physique bien sûr et puis la menstruation, la grossesse, l'accouchement...ce sont encore les fondations sur lesquelles on construit le rôle et l'image de la femme...

L'homme se réservant souvent le côté "culturel"...il voit trop souvent chez la femme un être "naturel" lié à sa physiologie et destinée à ne pas (trop) en sortir...
Et ce qui m'avait frappé dans ton message, c'est que toi-même, quand tu as voulu définir ton "être" de femme, c'est cela que tu as évoqué...
Les règles, la façon d'uriner, les désirs...bref, le corps...

C'est bien sûr une réalité, mais comme on nous cantonne souvent là-dedans, si nous-même, on ne se définit que comme ça...on n'en sortira pas...

Je trouve qu'il faut affirmer aussi notre féminité "psychique"...et notre désir de participer à la culture, à la société d'une façon "féminine"...et pas comme le modèle patriarcal nous l'impose...
Malgré tous les beaux discours, une femme qui a un rôle important dans la société et qui ne se conduit pas "en homme"...c'est encore...rarissime...!

Diane
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 18:06
Merci Alexandre,
J'ai fait mes recherches et je n'ai pas trouvé de livre jungien traitant de ce sujet. Tu crois que tu pourrais un jour scanner ces pages specifiques dont tu parles? J'acheterais bien le livre mais ce sera pas avant un certain temps, finances obligent. Si tu peux pas, c'est pas grave.
Si la pornographie permet de fuir la réalité, les bouquins harlequins et cie aussi. En plus soft :-). Mais le contenu archetypique est probablement le même sauf que les derniers s'adressent davantage aux femmes. Il y a un désespoir dans ces fantaisies. L'humain noyé dans ses fantasmes...
Amicalement
Lise
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 18:17
C'est vrai que les femmes doivent beaucoup se masculiniser pour atteindre une place "hierarchique" dans la société. Je crois qu'il faut affirmer feminité et masculinité psychique mais ces termes restent vagues pour moi. Parce qu'il reste encore à définir ce qui est féminin et ce qui est masculin en dehors de nos constructions culturelles (qui aussi sont variables d'une epoque ou d'une culture à l'autre).
J'ai parlé de pornographie parce que celle-ci est ultra presente dans notre société. Parallelement à l'image de la femme-mère (menstruation, grossesse, accouchement).
Quand tu parles de feminité et masculinité psychiques, tu ne les confonds pas avec la fonction sentiment et la fonction pensée?
Bises
Lise



1 modifications. Plus récente: 12/07/2007 18:20 par Lise.
Féminité psychique
jeudi 12 juillet 2007 18:45
Non, pas du tout...ça n'a rien à voir avec les fonctions pensée et sentiment...Lise.

La féminité psychique, le Féminin, c'est la réceptivité...
Comment t'expliquer ?

Face à un problème...le Masculin veut tout de suite "agir", "faire quelque chose"...c'est ce qui se passe d'ailleurs aujourd'hui, dès qu'il y a quoi que ce soit, on s'agite, on s'active, on fait des "plans d'action", on veut être "efficace", opérationnel...
Tu vois, ça, c'est la masculinité, c'est l'animus (tu vois notre président, Sarkozy ? C'est de l'animus "déchaîné"...il te donne le tournis...)

Le Féminin, lui, il ne se précipite pas...il attend...il ressent...il voit venir...Il est dans le "laisser advenir", comme dirait Jung...il considère...et il s'imprègne des événements...

Il y a , dans l'Evangile de Luc, une très belle phrase, juste après la naissance de Jésus et la visite des bergers :
"Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son coeur."

Je trouve que tout le Féminin est contenu dans cette phrase.

S'il y avait plus de "féminin" chez les gens qui nous gouvernent, je crois qu'on vivrait dans un monde plus apaisé, plus serein, moins "fou"...moins tourné vers la performance et plus "attentif", tu vois ?

Et sur ce forum, le féminin, c'est de considérer nos rêves et ce qui nous arrive... de le méditer...sans vouloir tout de suite en tirer des choses à faire...ou des conclusions hâtives...

Le féminin, c'est accueillir, protéger et "laisser germer"...comme la femme, quand elle est enceinte, ne "fait rien", mais laisse la nature accomplir son oeuvre à l'intérieur d'elle-même...

Diane



2 modifications. Plus récente: 12/07/2007 19:22 par Diane.
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 18:53
Lise,

"Tu crois que tu pourrais un jour scanner ces pages specifiques dont tu parles? J'acheterais bien le livre mais ce sera pas avant un certain temps, finances obligent. Si tu peux pas, c'est pas grave. "

Je sais te l'avoir, le bouquin, pour 5€ (d'occasion) + frais de port vers la Scandinavie. Es-tu intéressée ?
Pour le scanning, j'attends un programme pour le faire.

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminité psychique
jeudi 12 juillet 2007 20:36
Merci Diane pour ces précisions. Le féminin dans lequel s'opere la gestation, l'athanor. Et le masculin comme l'action, la mise en oeuvre. Et on pourrait dire que ce qui est en gestation, c'est peut-être justement "l'intention" du masculin. On retrouve là un symbolisme tout bonnement sexuel. C'est tres intéressant...
Amicalement
Lise
Re: Féminité psychique
jeudi 12 juillet 2007 20:42
Oui, c'est ça, Lise.
L'athanor...la gestation féconde...
Tu as bien compris ce que j'essayais d'expliquer... :-)

Diane



1 modifications. Plus récente: 12/07/2007 20:44 par Diane.
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 20:55
Merci pour ton offre, Alexandre. Je vais y réflechir.
Amicalement
Lise
Re: Féminité psychique
jeudi 12 juillet 2007 20:59
Maintenant, ca me fait penser que souvent les hommes vont à la pêche pour avoir un peu de calme car leur femme est en permanence après eux, elles s'agitent dans tous les sens. Tu as remarqué toi aussi que dans certains couples, c'est un inversement de la situation? Mais peut-être que ce à quoi je pense, c'est davantage un conflit introversion/extraversion, je ne sais pas.
Amicalement
Lise
Re: Féminin et Masculin
jeudi 12 juillet 2007 21:19
ok.

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminité psychique
jeudi 12 juillet 2007 22:54
Ben ,là, ça peut être le cas classique Animus négatif/Anima négative...

Une femme dont l'animus négatif (agité et harcelant) fait fuir l'homme...qui, du coup, va à la pêche pour avoir la paix...
Mais qu'on peut aussi interpréter comme un homme inconscient de son Anima, ne sachant donc pas "entrer en relation" avec sa femme, et qui provoque l'irritation de celle-ci...

Va savoir qui a commencé ! :-))

Diane
Re: Féminité psychique
vendredi 13 juillet 2007 00:20
Je dirais que les 2 commencent en meme temps et leurs anima/animus se sont repérés depuis belle lurette. En At, cela s'appelle "victime cherche persécuteur" ou "victime cherche sauveur". Ils se sont choisis parce qu'inconscient la projection est forte et l'inconscient sent à 10m à la ronde les personnes qui vont contribuer à ce que la personne prenne conscience d'elle-même. Il existe les phéromones en biologie, dans le psychisme, j'intuitionne qu'il y a aussi une "hormone".

Bien à vous,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminité psychique
vendredi 13 juillet 2007 00:31
Moi, je dis, il vaut mieux qu'il aille à la pêche qu'au bistrot! :-) La pêche est souvent pour les hommes un moment de méditation et de solitude qu'ils s'octroient. Ils incubent eux aussi, que le poisson morde ou pas.
Amicalement
Lise
Re: Féminité psychique
vendredi 13 juillet 2007 02:18
winking smiley Belle image !

Belle nuit à toi,

Alex

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Féminin et Masculin
vendredi 13 juillet 2007 09:33
Merci de ta réponse Diane.

Ce que j'ai dit n'enlève en effet rien à la difficulté d'être et/ou de vivre homosexuel. Même si les avancées de ces dernières années ont permis quelques "facilités" il reste des choses très dures qu'ils doivent affronter. Et que souvent les hétéro n'imaginent pas, parce qu'ils se disent que puisqu'il est maintenant presque admis de vivre en couple homosexuel, tout est gagné. Mais si l'on porte un regard un peu plus attentif, on voit d'autres choses, plus profondes. Malheureusement, ce regard plus attentif, on oublie suvent de l'avoir, si on n'est pas concerné, pour soi ou pour un proche. Et même là, certains ne l'ont jamais.

Bon, je me laisse emporter ... et j'oublie que tu t'es mise au vert ... ou plutôt.. au jaune ... soleil.

Bon repos, bon "ressourcement".

Amicalement

Prakriti



2 modifications. Plus récente: 13/07/2007 09:34 par PRAKRITI.
Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour s'identifier