Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil

Advancé

Syzygie

Envoyé par Lise 
Syzygie
mercredi 4 juillet 2007 22:39
Lorsque nous sentons que nous avons eu une vision fugitive de l'anima dans une image, une humeur ou projection, la question suivante immédiate est "où est l'animus?". Très probablement, il réside dans l'ego perceptif lui-même qui a rendu l'observation possible en premier lieu. Ainsi l'observation est aussi une projection, une partie du système de fantaisie mutuel de l'anima-animus que l'ego ne reconnait pas.
En regardant en l'ego pour trouver la partie manquante, nous pouvons voir les attitudes et comportements de l'ego comme une partie du tandem. Par exemple: suis-je maintenant l'Apollon solaire dans ma conscience d'ego (animus) parce que Soeur Âme est Artemisienne, une bonne et claire compagne qui garde ses distances; ou est-il Hyacinthique, un beau et agonisant garcon, ou Daphnique, un symptôme frivole et vegetatif, ou Dionysiaque en déroute humide. Ou pour le retourner dans l'autre sens: est-ce que l'anima montre des qualités Aphrodisiaques parce que les attitudes de mon ego (animus) sont comme le martelage d'Hephaistos dans la chaleur, ou jeune et élu Paris, ou vieux Kronos à la sexualité brisée... tandems sans fin.
Le principal tandem concerne les qualités précises avec lesquelles la psychologie analytique a charactérisé l'anima et l'animus. Aussi longtemps que l'anima réfère à l'intériorité, les fonctions introspectives et de la fantaisie, à l'attachement et au personnel, alors l'animus doit apparaitre dans l'exteriorité, les activités, et de maniere littérale, impersonnelle et objective. Cette sorte d'appariement est inhérent aux mots latins eux-mêmes où "anima" est le substantif "souffle" et l'animus "l'activité de respirer". Et comme l'animus est défini dans le dictionnaire latin (lewis et Short) avec la phrase "l'âme rationnelle dans l'homme", alors on laisse l'anima bien sûr ramasser l'irrationnel, l'emotionnel et le fantastique. Mais, encore plus révélatrices sont les qualités de l'animus en latin - activités et fonctions de la conscience, attention, intellect, esprit, volonté, courage, arrogance et fierté - qui sont les qualités qu'on attribue aujourd'hui, bien qu'en differents termes, à l'ego. Effectivement, il semble que ce que la psychologie a nommé ego est la moitié-animus de la syzygie.
Cela nous mène à un autre travail d'une autre fois: une examination de la notion d'"ego" et une comparaison avec l'"animus". Je suspecte que l'archetype derrière l'ego de la culture occidentale qui a donné le développement de la psychologie de l'ego, pourrait se révéler être lui-même l'animus et qu'en fait, l'ego est une idée de l'animus. Un animus qui perd sa connection à l'âme (anima), qui se pose de manière indépendante de la syzygie, est l'ego. L'"ego faible" serait celui affecté par la syzygie avec l'anima, et "renforcer l'ego" siginifierait renforcer l'animus. L'ego peut être héroique dans son contenu, mais comme fonction psychique, il dérive de l'animus, jouant, représentant des projections particulières de l'anima. En tant que fonction de la syzygie, l'ego ne peut avoir une identité valide par lui-même. Si cette hypothère etait confirmée, alors nous pourrions réarranger une grande partie de nos meubles psychiques. Nous pourrions structurer la psyché sans l'ego, laissant tomber le concept et experimenter à la place les constellations imaginales se jouant au travers des divers appariements mythologiques.
ANIMA - An anatomy of personified notion
de James Hillman
que j'ai traduit de l'anglais
Re: Syzygie
mercredi 4 juillet 2007 22:51
Lise,

Passionant ... et merci la traduction !

L'égo est donc un produit de l'esprit auquel je m'identifie si j'ai bien compris ?

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
bob
Re: Syzygie
mercredi 4 juillet 2007 23:15
L'ego en tant qu'identification inconsciente à l'animus serait source de tous nos maux.

en prolongement, un autre texte d'un élève d'Hillman sur l'animus:

[timeisnear.over-blog.net]

bonne soirée !
Re: Syzygie
mercredi 4 juillet 2007 23:38
C'est excellent, et cela semble compléter mon topic intitulé Si le moi existe vraiment. Il y a là vraiment de quoi creuser, pour se dépatouiller de toute l'egopsychologie.

Sincèrement,
Nathanael
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 00:46
bob,

Il y a un bel épisode dans Millenium avec la psychologie de l'égo fondée par je ne sais plus qui. Les personnes ne peuvent surtout pas ressentir de la négativité.

Tu l'as vu ?

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 08:08
Intéressant ton texte, Fox. Faire la part de ce qui est l'ego et de ce qui est l'animus n'est pas aisé. Et c'est dommage qu'Hillman n'ait pas ecrit un livre entier sur ce sujet. Je vais probablement completer ma collection d'Hillman à la recherche d'un développement de cette idée.
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 08:13
Oui, Nathaniel, ca replace tout dans une toute autre perspective. C'est une idée qu'Hillman a peut-être développée autre part, il faut que je cherche. Ca me laisse sur ma faim.
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 08:21
L'ego s'identifierait à un animus privé de sa relation à l'anima, il n'y a pas d'ego mais plutôt une attitude, une situation, ou une croyance. C'est encore trop abstrait pour moi, mais c'est une idée qui fait tilt quelque part. De plus, l'anima est tantôt un archetype, tantôt elle represente la psyché entiere. D'apres Hillman, il y aurait un couple anima inconsciente/animus conscient. Mais l'inconscience de l'anima pourrait réveler une autre forme de conscience, plus élevée avec une autre perspective.
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 09:17
Lise,

Ok. Oui c'est aussi abstrait pour moi. J'ai besoin de concret et des exemples mythiques m'aiderait à comprendre. Je vais en parler à mon psy qui se dit plus hillmanien que jungien winking smiley.

Bien à toi,

Alex

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 21:23
Oui moi aussi, mais elle est géniale, et avec un peu de jugeotte il y a moyen d'imaginer ses conséquences seul. Même si cela ne produira jamais un texte de référence, au moins cela aura contribué à notre individuation... et par conséquent les personnes que nous éduquons en recevrons les bénéfices.

Cordialement,
Nathanael
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 21:43
Oui, je comprends tout-à-fait, et j'ai quatre livres d'Hillman mais selon ma mèmoire (défaillante tres souvent), il ne me semble pas avoir reparlé de cette "fiction" de l'ego. Du coup, pour m'en assurer, je relis Blue Fire de lui, je ne sais pas s'il a été traduit en francais. Il n'est pas le seul apparement à avoir emis cette idée d'apres une breve recherche sur google. Il faudrait approfondir ca etant donné que cette idée provoque en moi une sorte d'"illumination". Je vais mettre ma traduction sur le forum d'Alex en attendant et on alimentera peut-être au fil des inspirations (et des lectures aussi, mais je finis Blue Fire d'abord).
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 22:36
Lise,

Mon psy est hillmanien et il a traduit sur son pc des livres d'Hillman.

Je peux lui demande ce qu'il en ait de Blue Fire.

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 22:47
C'est sympa, merci :-). Je viens de voir que j'avais un index à la fin avec toutes les fois où sont mentionnées le mot ego, donc ca va me faciliter les choses. Mais je vais sûrement relire le livre néanmoins, j'en ai maintenant une lecture différente et c'est fascinant.
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
jeudi 5 juillet 2007 22:59
winking smiley !

Belle soirée à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: Syzygie
dimanche 8 juillet 2007 23:30
salut Lise,

Pierre Solié ne cesse de parler de syzygie dans toute son oeuvre, le Soi originel étant composé des deux poles masculin et féminin; Cazenave et Solié "contre" Jung, pensent que tout homme et toute femme ont en eux une anima ET un animus, nous avons déjà évoqué ce sujet tous les deux sur ce forum il me semble. J'ai parlé de ce sujet à Jamie récemment...

l'idéal est l'équilibre, la paix entre la femme et l'homme en un être unique et unifié...

il peut être très intéressant de voir quel type de relation "entretiennent" l'anima et l'animus en soi: guerre permanente ? méfiance réciproque ? mépris ? prédation ? j'ai fait un rêve récemment qui m'a éclairé sur l'état de cette relation...

amitiés,

Soufiane
Re: Syzygie
lundi 9 juillet 2007 02:13
Re: Syzygie
lundi 9 juillet 2007 17:00
Bonjour Soufiane,
Je nage en pleine remise en question à ce niveau-là. C'est pour moi très clair que nous avons et l'animus et l'anima. Je le sens en moi. J'en suis la preuve vivante :-)! Je me demande si on n'a pas tort de sexuer ces deux concepts, et c'est peut-être un travers de la langue francaise... et allemande. En anglais, il n'y a pas cette discrimination des genres, on a soul et spirit, tout est neutre au départ. La complementarité qui se trouve le plus proche de nous est celle du yoni et du lingam qui s'emboîtent parfaitement. Mais cela ne veut pas dire pour autant que le soleil soit mâle et la lune femelle. Ou le contraire. On personnifie un peu trop ces concepts et on oublie facilement qu'ils sont à la base deux principes très différenciés. Les représenter sous des formes masculines ou féminines, c'est obéir à certains clichés. La déesse Diane, dans ce contexte pourrait être une figure d'animus et non d'anima. Au lieu d'une femme possédée par son animus, ce qui est au fond tres sexiste. Et Merlin ou Myrddin, une figure d'anima. Si le principe de l'anima ou de l'animus est actif dans ces dieux, ils sont alors ce qu'ils représentent et on ne peut pas s'arrêter aux impératifs de "bienséance" de notre culture. C'est juste une idée, mais je raconte peut-être des conneries.
J'ai recu 4 livres de psychologie jungienne aujourd'hui! + le très attendu livre d'Henri Corbin.
Amicalement
Lise



1 modifications. Plus récente: 09/07/2007 17:03 par Lise.
Re: Syzygie
lundi 9 juillet 2007 17:19
"guerre permanente ? méfiance réciproque ? mépris ? prédation ? j'ai fait un rêve récemment qui m'a éclairé sur l'état de cette relation..."
Moi, je crois qu'ils cherchent plutôt à s'unir.
Re: Syzygie
lundi 9 juillet 2007 18:41
salut Lise,

"Moi, je crois qu'ils cherchent plutôt à s'unir"

je suis d'accord, mais combien de guerres, de meurtres, de viols avant l'union pacifiée, la conjonction joyeuse ? nombre de mythologies ne nous parlent-elles pas de cette difficile et laborieuse conjonction ? il faudrait que tu lises Solié Lise pour nourrir ta réflexion sur la présence de l'animus et de l'anima en tout être humain...

bonne lecture de Corbin ! smiling smiley

amitiés,

Soufiane
Re: Syzygie
lundi 9 juillet 2007 20:22
C'est noté pour Solié, mais en son temps parce que là, je découvre des nouveaux auteurs, Corneau, Perrot et Corbin. Je crois que les conflits entre l'anima et l'animus emergent lorsque l'un cherche à dominer l'autre... c'est notre culture qui encourage la domination, je pense.
Re: Syzygie
lundi 9 juillet 2007 20:54
Pour lire sur le ce theme de la sygizie, j'ai bien aimé "Les odyssées du Feminin" de pierre Solié paru aux ed. Seyverat ; helas introuvable et trouvé "par hasard chez un depot-vente de livres
Françoise
Re: Syzygie
lundi 9 juillet 2007 21:53
"sygizie", c'est pas mal ! smiling smiley il faut dire qu'on a pas mal parlé de la mort ces derniers temps ! smiling smiley et quelque part, mourir, n'est-ce pas faire retour à la syzygie indifférenciée ? c'est peut-être ce qui nous fait peur, ce nouveau bain dans l'indifférencié... on tient tellement à notre différenciation et c'est bien naturel, nous sommes "programmés" pour cela ! sommes-nous programmés pour mourir ? oui et non ? aïe ! smiling smiley
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 10:37
Bonjour Francoise et tous ceux qui ont lu Solié
S'il y un livre de Solié à lire en priorité, lequel serait-il à ton avis?
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 10:49
Ce qui m'a toujours étonnée, c'est qu'on puisse projeter son anima sur une femme, sachant que la femme a un animus. C'est très confus tout ca quand on y réfléchit bien.
Est-ce l'anima a un animus? Et l'animus a-t'il une anima? Ou bien l'anima est-elle typiquement anima?
Encore une question à la con :-)
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 11:44
Quel livre de Perrot as-tu choisi, Lise ?

Diane
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 13:16
Bonjour Lise
bien difficile de conseiller un livre de Solié , d'abord parce que la plupart sont epuisés et pratiquement introuvables...

"la femme essentielle "est assez ardu, tant l'erudition de Solié est multiple en faisant appel a la biologie moleculaire, l'anthropologie , l'histoire des religions...
Les Odyssées du feminin est plus condensé et plus axé su la phenoménologie de l'anima ;
Aussi bien en lisant Solié que en ecoutant son jumeau Cazenave , l'homme lune a qui il manque son double et opposé soleil et en assistant aux rencontres Solié, j'ai encore et toujours cette reflexion que ce sont des points de vue de fils amants qui adorent ou haïssent leur déesse-mère et la question suivante est:Et nous les femmes , ne serions nous qu'un ersatz de déesse mère, un substitut transitionnel,un objet de nostalgie pour" le temps ou ils ne savaient pas "(que leur mère les trahiraient)?
LA FEMME qu'ils erigent en Dame par une assomption dont on se passerait bien...

Françoise
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 13:28
" d'un point de vue positif aussi bien que negatif,la relation anima-animus est toujours empreinte d'animosité, c'est à dire emotionnelle donc collective.Des affects abaissent le niveau de la relation et la rapproche du fondement instinctif universel, lequel n'offre plus rien d'individuel." AÏON
page 29 CG JUNG

Ishtar tombe amoureuse de Gilgamesh apres qu'il est combattu le monstre dans la foret de cêdres ;
". Gilgamesh épouse_ moi, offre-moi ton fruit en cadeau ! Sois mon mari, Je serai ton épouse. Elle lui promet richesses et honneurs en retour. Gilgamesh refuse en la raillant, lui reprochant ses faux-semblants et ses infidélités. Non, je ne veux pas de toi pour épouse ! Tu n'es qu'un fourneau qui s'éteint dans le froid, une porte qui laisse passer les courants d'air, un palais qui s'écroule sur ses défenseurs, un éléphant qui jette bas ses harnais, un bitume poisseux, une outre percée, un mortier friable, un bélier qui démolit les remparts amis, une chaussure qui blesse le pied. Il lui rappelle ce qui advint à ses amoureux : Tammuz, le Lion, le Cheval, le Pâtre, le Jardinier Ishullânu."

qu'est ce qu'elle fait la belle ? elle lui envoie un taureau , c'est a dire qu'elle se presente à Gilgamesh sous une sexualité des plus bestiale....

Françoise
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 16:00
Francoise, tu es allée faire un tour sur price minister?:
[www.priceminister.com]
J'hésite encore entre la femme essentielle et les odyssées du féminin.
Amicalement
Lise
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 16:18
... la femme essentielle est introuvable donc je me reporterai sans doute sur les odyssées du féminin.
Re: Syzygie
mardi 10 juillet 2007 16:19
"La Voie de la Transformation d'Après C.G.Jung et l'Alchimie " :-)
C'est un gros pavé comme je les aime.
Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour s'identifier