Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil

Advancé

théâtre (bis)

Envoyé par Louane 
théâtre (bis)
samedi 30 juin 2007 15:09
J'ouvre un nouveau fil sur le théâtre, suite à ma lecture hier soir du Dictionnaire des symboles.

Je n'avais jamais pensé à regarder à Théâtre dans ce dictionnaire, et c'est ma conversation avec Hakim qui m'en a donné l'impulsion.

Or j'ai lu ceci que je trouve très intéressant :


D'abord ce passage, que je cite à Hakim :

"D'une manière plus générale, le théâtre représente le monde, le manifeste aux yeux du spectateur. Ce qu'il remue, écrit encore Artaud, c'est le manifesté. Et parce qu'il le représente, il en fait percevoir le caractère illusoire et transitoire. L'acteur dans ses rôles, c'est encore l'Etre manifesté dans une série de modalités qui, pour être réelles, apparaissent comme instables et changeantes. Le "théâtre du monde" dit Calderon : c'est bien de cela qu'il s'agit en effet."


Mais aussi celui-ci :

"D'autre part, l'homme est dans ce théâtre du monde, dont il fait partie, de même qu'il accède au monde du théâtre, quand il assiste à une représentation.
Le spectateur se projette en effet dans l'acteur, s'identifiant aux personnages joués et partageant les sentiments exprimés ; ou tout au moins il est entraîné dans le dialogue et le mouvement.
Mais l'expression même des passions et le déroulement des situations le délivrent de ce qui demeurait enfermé en lui-même : il se produit le phénomène bien connu de catharsis.
Le spectateur est purgé, purifié, de ce dont il n'arrivait pas à se libérer. Le théâtre contribue ainsi à dénouer les complexes.
Cet effet s'accroît dans la mesure où le spectateur joue le rôle de l'acteur et s'implique dans une situation dramatique imaginaire.
Moréno a parfaitement saisi et utilisé ce phénomène, en faisant du psychodrame une méthode thérapeutique ; il cherche même à l'étendre aux psychoses collectives, comme les manifestations racistes.
Toute la valeur de la méthode, comme le phénomène lui-même de catharsis, repose sur la transposition symbolique de la situation réellement vécue par un sujet, mais inexprimée et souvent inconsciente, au niveau d'une situation imaginaire, où les freins n'ont plus les même raisons de fonctionner, où la spontanéité se donne libre cours, où en conséquence l'inconscient peu à peu se dévoile et le complexe se dénoue.
si le symbole a joué pleinement son rôle d'inducteur, une sorte de délivrance (catharsis) s'est opérée et un peu des profondeurs de l'inconscient a pu accéder à la lumière de l'expression."


Voilà donc un autre aspect thérapeutique du théâtre, cette fois-ci du côté du spectateur.


Louane
Re: théâtre (bis)
samedi 30 juin 2007 15:18
Louane,

"
Voilà donc un autre aspect thérapeutique du théâtre, cette fois-ci du côté du spectateur. "

Bien entendu que le spectateur guérit au contact du travail des autres smiling smiley Lire "la fiction qui soigne" d'Hillman.! Je pratique avec mon groupe d'hommes une sorte de thérapie de groupe idem en AT. Quand quelqu'un travaille sur lui et que je suis spectateur, je travaille avec ... intensément. Ce qu'il vit c'est synchro avec des parties de moi, mon vécu, ses émotions peuvent être les miennes. Il m'arrive de pleurer en voyant des prises de conscience, un travail qui est amené...j'apelle cela résonnance ... Je ne connais pas un jungien qui travaille en groupe ... cela serait intéressant de l'analytique en groupe !

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: théâtre (bis)
samedi 30 juin 2007 21:10
Bonsoir Louane,
J'ai envie d'ajouter : tout comme les rêves. D'ailleurs, dans nos rêves, notre identité est beaucoup plus malléable, parce que nous perdons nos repères. Nos horizons s'élargissent...
J'ai justement rêvé de ma "prof" de théatre, j'etais à l'université en dernière année et nous préparions le spectacle de fin d'année, à quelques jours des vacances. Je devais jouer le rôle d'une déesse, juste une apparition en fait, toute habillée d'or. C'est comme si toutes ces années d'etudes d'art dramatique de mon rêve m'avaient préparée à ce rôle final où l'or symbolise "l'incorruptible". C'est, je crois, une image de la mort. Il faut tout vivre, tenir tous les rôles pour affermir l'âme. Qu'elle soit bien cuite comme un petit pain doré.
Bises
Lise
Re: théâtre (bis)
samedi 30 juin 2007 22:20
Très rapidement... je ne crois pas que ça soit par hasard que le théâtre fait partie de la réalité humaine. Il y a là, à mon sens, l'intention de reproduire à une échelle "humaine" ce qui se joue déjà à une échelle cosmique.
Les Hindous parlent de "leela". Certains Eveillés parlent même de "farce cosmique".
Cela risque de nous entraîner loin...

Cordialement.
H.
Re: théâtre (bis)
dimanche 1 juillet 2007 12:48
"je ne crois pas que ça soit par hasard que le théâtre fait partie de la réalité humaine. Il y a là, à mon sens, l'intention de reproduire à une échelle "humaine" ce qui se joue déjà à une échelle cosmique."


Et oui Hakim, c'est bien ce que je pense aussi...
Re: théâtre (bis)
dimanche 1 juillet 2007 13:05
Bonjour Lise,

Une image de la mort, mais symbolique... Ce rêve a mon avis indique que tu passes à une nouvelle phase de ta vie.
Une phase plus spirituelle, un accès au divin.
toutes ces années d'étude de l'art dramatique, autrement dit toutes ces années de travail sur toi, d'observation de l'existence, d'apprentissage des mécanismes humains, etc...
C'est comme si à présent, tu étais sur le point de trouver TA vérité, et d'accomplir le divin en toi.
L'or, la lumière, l'illumination, la transfomration de la matière vile, l'annonce de l'oeuvre au rouge...

C'est un rêve magnifique, et si clair dans ses symboles !

Ta prof de théâtre serait-elle la femme sauvage, celle qui sait, qui te guide, et qui t'annonce que tu as atteint le stade où tu peux passer à autre chose ? Ton rôle de déesse est juste une apparition, comme si le rêve te montrait ce qui t'attend désormais.
Il signe la fin d'un cycle, la maturité acquise pour aller plus loin, vers le divin, la spiritualisation de ton être et de ta vie.
C'est vraiment, je pense, un rêve annonciateur.
Et précieux !


J'aime beaucoup ce que tu dis là :
"Il faut tout vivre, tenir tous les rôles pour affermir l'âme. Qu'elle soit bien cuite comme un petit pain doré."


Bises,
Louane
Re: théâtre (bis)
dimanche 1 juillet 2007 13:07
Bonjour alexandre,

Merci pour le conseil de lecture, je n'ai encore rien lu d'Hilman mais il est si souvent cité sur ce forum que je vais m'y mettre.

Bon dimanche,
Louane
Re: théâtre (bis)
dimanche 1 juillet 2007 23:37
Bonsoir Louane,
Une phase encore plus spirituelle alors :-). Parce que le paganisme en particulier a toujours été mon "opium". Ou mon "crack" comme Diane a dit dans un de ses messages aujourd'hui. Il me manquait quelque chose toutes ces années, un certain investissement "social". Je me suis très souvent tenue en "retrait", mais j'avais besoin de ce retrait pour pouvoir guérir du poids des projections que j'ai dû porter, des projections qui m'ont beaucoup freiné dans mon developpement. Aujourd'hui, je me sens beaucoup plus "émancipée" et j'ai moins peur du regard des autres. C'est cette exposition prolongée aux situations que je redoutais le plus qui m'a finallement guéri. J'avais peur des autres, peur d'être rejetée, et je ne me sens plus à l'ecart car j'ai finallement pris ma place. Même si ca n'a pas été facile, je suis contente de m'être investie, d'avoir eu le cran de monter moi aussi sur la "scene" et d'avoir regardé les gens droit dans les yeux. Je n'ai plus honte. Alors peut-être que ce rêve parle de ce travail-là. Je suis très fatiguée en ce moment, mais je ne pourrais plus retomber dans la même paresse. La vie est faite pour être vécue, pas pour être rêvée comfortablement, c'est dans tous les détails de notre vie si ordinaire que l'initiation se déroule.
Nos rêves se materialisent et notre quotidien se spiritualise et le fleuve de la créativité coule dans les deux sens :-).
Ma prof est une belle figure de femme sauvage effectivement. Cette femme sauvage qui nous réconcilie avec le monde, le plaisir et le jeu tout en lui ajoutant de la profondeur... Le parallèle avec l'alchimie me parle beaucoup aussi.
Bises
Lise
Pas crack !
lundi 2 juillet 2007 00:06
Euh...c'est pas moi, c'est pas moi, j'vous jure...
J'vous jure que c'est vrai, m'sieur l'policier...
C'est LOUANE qu'a pris du "crack"...!!!! :-)))))

Diane
Re: Pas crack !
lundi 2 juillet 2007 10:26
Oups! :-)!!!
C'est la fatigue...
Bises
Re: Pas crack !
lundi 2 juillet 2007 19:30
Et en plus, je viens de dire à Alexandre que nous sommes pour la plupart des junkies du Sens !!

Je vais passer pour une vraie droguée si ça continue !! smiling smiley
Re: théâtre (bis)
lundi 2 juillet 2007 19:35
hello Lise,


"Alors peut-être que ce rêve parle de ce travail-là."

Oui, probablement. Et de la possibilité de vivre pleinement ta spiritualité à présent, bien ancrée dans le monde, en union/accord avec le manifesté, avec autrui, avec la vie sociale, et non plus en rejet...

(ce film que tu vas tourner serait peut-être un signe dans ce sens...)

Bises
Louane
Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour s'identifier