Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil

Advancé

L'aventure intérieure

Envoyé par Nathanael 
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 21:40
Bonjour Monique,
Ah oui, tout-à-fait! Mes parents ont été ce qu'ils ont été, mais ils m'ont apporté aussi tout un tas de choses qui m'ont aidé dans mon parcours, tout simplement en etant qui ils sont humainement. J'ai de leur terre à mes souliers, mais aussi un peu de terre de tous ceux qui m'ont marquée depuis que je suis née.
Bises
Lise
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 21:51
Je ne crois pas l'avoir totalement quitté mais j'ai comme elargi le foyer peut-être. C'est important de trouver en soi son propre "foyer", si tu veux. Voyager, sac au dos, a été pour moi une experience transformatrice. Sacrement même... Rencontrer des tas d'inconnus qui te considerent sous un nouvel angle peut aussi aider à se défaire des projections dans lesquelles nous enferment parfois nos parents (ou même certains amis). J'ai rencontré beaucoup d'autres voyageurs comme moi et j'ai eu beaucoup de moments privilégiés. Beaucoup de confidences, des choses qu'on ne dirait même pas à ses proches. Le voyage a été comme une initiation. C'est juste un exemple mais il y a plein d'autres moyens de cesser de se limiter au cocon familial.
Amicalement
Lise
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 22:00
salut monique dernière intervention sur mérelle aujourd'hui, le quotidien me fait des gros yeux...

je crois que diane a nommé d'une belle façon ces barrages...:Résistance...

la rigidité de nos systèmes personnels et sociaux...


alors au delèa des mots ,on peut commencer par sentir lè ou ça résiste...;o)

Je crois que plus le sentiment de sécurité est menacé, plus on s'enferme dans sa tour , et plus on tient mordicus èa ses idées , èa ses vues . C,est alors qu'elles nous définissent faisant en sorte que nous devenons deplus en plus dépendants d'elles...

sans tomber dans un laxisme complet...je crois qu,il est intéressant de regarder non tant nos résistances comme le degré de résistance car le moi me semble devoir malgré tout avoir une certaine consistance mais quand il est bétonné...oups...voilè le barrage...

Et tu sais quoi, cé tellement naturel d,être résistant qu,on ne sent même plus notre carapace...les approches corporelles aident èa nous faire réaliser combien nous sommes emmurés...la tête souvent ne souffre pas ...étant scindée souvent du corps et des affects...

j'en sais quelque chose... cé quand j'ai commencé èa être malade que j'ai commencé èa aller mieux car alors mon corps , mes affects avaient une voix et une voie d,expression, enfin ils étaient entendus...un peu comme la fameuse joke de qui est le chef...et toutes la parties du corps se présumaient l'être ...enfin tu connais sûrement...;o))

voilè pour les barrages....que l'on découvre malheureusement souvent quand ils sautent...

amicalement éda
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 22:18
Dit plus simplement: "T'as roulé ta bosse !"
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 23:26
Monique,

Tu veux bien developper l'aspect "pute sacrée" du thérapeute ? grinning smiley winking smiley !

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 23:28
Lise,

Moi je parlerai de temple, d'église celui de mon corps qui est celui de son âme ... Et dans ce temps, il y a le feu de la vie ... comme celui de la mort

Belle soirée à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
L'argent
mardi 29 mai 2007 10:51
Bonjour Alexandre,

C'est vrai qu'il y a les projections liées à l'argent, pas évidentes à démêler. Mais je me demande dans quelle mesure la pertinence de l'analyse anale du rapport à l'argent est grande...
De mon point de vue, l'argent est une pure donnée numérique, qui prend évidemment trois formes dans le liquide, le chèque et la CB. En tant que les deux premiers sont plus matérialisés, je les associerais plus volontiers à l'analité, dans la mesure où "ouvrir son porte-monnaie ou son chéquier" a quelque chose d'intime.
Mais dans le cadre du paiment par carte, je me sens neutre, dans la mesure où la transaction est dématérialisée. Il y a bien un code à taper, mais cela relève plus de la discrétion que de l'intimité dévoilée par le porte-monnaie et le chéquier.
De plus, si l'argent est une pure donnée numérique, il est une virtualité, un potentiel, une puissance, une énergie, qui se réalise, s'agit, s'actualise, se matérialise dans l'objet acheté.
De mon point de vue, l'argent a quelque chose de magique, de sacré. Une espèce de flux invisible qui indique le pouvoir ou le non-pouvoir. Et les centres financiers sont autant de lieux de cultes où officient les prêtres de la finance, imaginairement.

Le royaume où avoir c'est pouvoir.

Dans le rapport analyste/analysant, la paie serait comme une dépossession de plus pour l'analysant, qui se donne déjà en paroles, en vécu. Dans ce rapport, l'analysant serait par conséquent doublement lésé... C'est ce que je ressens.

Cordialement,
Nathanael
Re: L'aventure intérieure
mardi 29 mai 2007 10:52
Bonjour Monique,

En guise de réponse, je te redirige vers ce lien :
[forum.merelle.net]

Cordialement,
Nathanael
Re: L'aventure intérieure
mardi 29 mai 2007 10:53
Bonjour Lise, je comprends.

Cordialement,
Nathanael
Re: imagination active
mardi 29 mai 2007 10:55
Bonjour Eda,

Je crois que Jung dit que ce n'est pas lui qui préconise l'imagination active, mais certains de ses patients qui la pratiquaient seuls, pour ainsi dire. Il n'en a pas parlé scientifiquement, en tant que technique. Mais en fait nous pratiquons tous l'imagination active dans une plus ou moins grande mesure, lorsque nous nous remémorons des scènes que nous aurions aimées vivre autrement et que nous les corrigeons mentalement (en ce qui concerne nos propres réactions seulement), ou bien lorsque nous anticipons sur l'avenir (en se laissant aller à un réalisme naturel, je veux dire mentalement fluide), nous pratiquons un peu l'imagination active. On la pratique encore lorsque l'on fait une sieste parfois : les rêves que l'on fait lorsque l'on sieste sont dirigés dans une très faible mesure, dans une juste mesure.

En effet, une imagination répond à ses propres lois. Si par exemple tu y rencontres un monstre, tu peux effectivement faire un effort conscient pour le faire disparaître, mais alors ton imagination paraîtra soudain fausse, et elle ne te sera plus d'aucune utilité dans la connaissance de soi. Par contre, ce que tu peux faire, c'est décider de fuir. Et là, il faut être suffisamment imaginatif pour laisser venir les images lorsque l'on décide quelque chose dans notre imagination.

L'imagination n'est donc pertinente pas si tu la crées, mais si tu la vis. Il ne faut pas vouloir en être l'auteur, mais l'acteur : ainsi se produit une dynamique conscient/inconscient.

Il s'agit là de ma pratique de l'imagination active : je ferme les yeux, souvent le soir quand je me suis couché, ou au lieu de siester je passe un quart d'heure à imaginer.

Il m'est déjà arrivé de me sentir réellement menacé dans certaines imaginations : lorsqu'une hache te vise et que tu es coincé au fond d'un couloir, c'est un peu délicat d'aviser sans rentrer dans le lard d'un agresseur suffisamment armoire à glace pour qu'on sache qu'il est irréaliste de pouvoir le faire s'effondrer. Dans ces conditions, la peur m'a souvent donné l'envie de tout interrompre... mais cela est frustrant, vraiment très frustrant... Le meilleur choix, c'est de mourir. On est épris de grands frissons, mais un affect meurt en nous, qui aurait continué à nous posséder sans l'imagination.

Une autre chose que j'ai remarqué dans mes imaginations, c'est qu'une attitude solidaire (mais pas trop bonne-trop conne) envers les intervenants ou l'environnement de l'imagination est déterminante pour son bon déroulement... Dans une imagination active, tu es l'acteur, pas l'auteur, et si tu es dans une attitude suffisamment dispo, l'auteur te montre le chemin sans se montrer.

Oui, quand l'auteur doit se montrer, tout devient terriblement numineux, et c'est qu'il y a un sérieux problème, je parle par expérience : à vivre des imaginations que je désirais toujours hyper-archétypiques, j'ai mutilé ma sociabilité pendant pas moins de un an, parce que j'avais été complètement déboussolé.

ON NE PRATIQUE PAS L'IMAGINATION ACTIVE POUR FAIRE DU TOURISME PSYCHIQUE, on la pratique pour se connaître soi-même.

Cordialement,
Nathanael
Re: L'aventure intérieure
mardi 29 mai 2007 11:00
Merci Alexandre,

La lecture de la description du livre confirme un certain vécu... Je t'invite vers ce lien : [forum.merelle.net]

Cordialement,
Nathanael
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 11:03
Nathanael,

De quoi es-tu dépossédé ?

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: imagination active
mardi 29 mai 2007 11:07
Nathanael,

"L'imagination n'est donc pertinente pas si tu la crées,"

Je t'invite à lire Hillman qui en parle en long et large ...

Tout le psychisme baigne dans l'imagination. Le mental aussi. Si je crée mentalement une imagination, elle ne vient pas de lui, elle vient d'un endroit qui le dépasse.
Il est bientôt démontré qu'un individu rêve ... tout le temps même quand il est éveillé. Pour moi, le monde imaginal demande à être branché. Mes imaginations viennent à moi toutes seules en même temps j'ai besoin de mon mental (ce qui n'est pas l'égo) pour le brancher.

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'aventure intérieure
mardi 29 mai 2007 12:49
Bonjour Lise,

Il ne s'agit pas d'excuser, mais d'expliquer.
Du moins tenter...

Bises
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 14:50
Nathanael Écrivait:
-------------------------------------------------------
>
> Dans le rapport analyste/analysant, la paie serait
> comme une dépossession de plus pour l'analysant,
> qui se donne déjà en paroles, en vécu. Dans ce
> rapport, l'analysant serait par conséquent
> doublement lésé... C'est ce que je ressens.
>
> Cordialement,
> Nathanael



bonjour Nathanael
je te réponds sur ce fil "l'aventure intérieure" où l'argent effectivement est une donnée hyper-importante.

Ce que tu dis est très intéressant : l'analysant
- se donne en parole
- se dépossède de son argent.

Alors, ici, on oublie une donnée essentielle de la relation analysant/analyste.

C'est l'aspect du "manque" :-)

l'analysant va donner en paroles,
et l'analyste va recevoir ou pas recevoir.
S'il reçoit c'est parce que chez ce dernier, il y aura eu un manque à combler.

Et on peut même se demander si l'analyste n'a pas un plus gros manque à combler que l'analysant.
Je crois que oui pour ma part, sinon, il ne ferait pas ce métier.

Je parle des analystes sérieux et pas de ceux qui s'endorment derrière leur petit carnet ou qui font des gribouillis prétextant prendre des notes.

En fait, l'analyste "prend beaucoup sur lui" :
- et pour ne pas intervenir (pas facile de ne rien dire)
- et pour réceptionner le paquet-cadeau si j'ose dire.

On peut comparer cette relation à celle du guérisseur et de son malade.
Le malade va transférer sa maladie sur le guérisseur et ainsi s'en déposséder.

Alors, ici, le prix, la durée de la séance prennent toute leur dimension.
Car pour se déposséder par le biais de la parole, l'analysant doit PAYER.
Inutile de faire un tableau : car plus la parole est difficile à sortir, plus ça coûte. C'est un moyen très efficace pour lutter contre la résistance.
Quand ce matin je te disais qu'une analyse coûte dans tous les sens du terme : et parce que c'est cher et parce que c'est un travail sur soi, on peut en conclure, selon la logique, qu'elle rapporte aussi.

Il faut aussi voir l'aspect affectif lié à l'argent. L'enfant fait comprendre à sa mère ceci : je te donne mon caca si je veux, et ici l'argent c'est un trésor bien conservé qui va servir de """monnaie d'échange""" dans une relation à 2, dès le plus jeune âge, d'où le lien qui est fait avec l'or parfois et l'avarice toujours :-)


J'ai lu, en son temps, "Pyschanalyse de l'argent" d'Ernest Borneman. Je viens de le ressortir de ma bibliothèque. Je vais le refeuilleter voir ce qui est intéressant.

A+
Monique
Re: imagination active
mardi 29 mai 2007 15:06
éda Écrivait:
-------------------------------------------------------

>
> jung dit:peu importe ce que l,on fait ,le
> processus d,individuation a toujours cours,
> seulement en faisant une démarche plus volontaire
> comme l'analyse, on trouve sans doute èa accélérer
> le processus...(enfin je ne le cite pas...je dis
> ce que j'ai retenu ...;o)
>

Bonjour Eda,
je t'appelle Eda puisque tu as dis à Diane cette préférence.

Je te réponds ici en reprenant ce passage.

Oui, je crois profondément à ce processus progressif comme je crois profondément en l'amour. Et les 2 vont de pair.

Voilà : ma déclaration de ce jour :-). Sans amour, nous ne sommes qu'une eau plate, une musique sans note, et une plante sans racine.

Alors, peu importe les théories car ce ne sont pas elles qui nous font avancer.
C'est de notre avancement que naissent les théories.

A+
Monique
Re: imagination active
mardi 29 mai 2007 16:43
salut monique,

justement je me faisais la réflexion hier que ce qui est dit ici est important ...surtout dans la mesure oèu celèa aide soi ou autrui

et ce sans que l'auteur en aie forcéement des dividandes, puisqu,il en a déjè une énorme dans le seul fait de se rendre compte que ce qui est dit fait résonnance et peut dans un ultime accomplissement servir èa éclairer un passage, un moment de vie, dont éventuellement le sien dans la foulée des échanges.

alors oui l'amour change toute la portée de notre message...il est don...et partage.

Je lisais dernièrement que plus une chose est personnelle plus elle risque d'être universelle...alors plus je tiens un discours qui me ressemble plus je touche éventuellement l'autre dans une zone vraie également. L'amour cé l'union...sans l'aliénation.


cé toujours intéressant de se demander pourquoi je communique... et d'y répondre naturellement...;o)


tu sais j'ai dit èa diane que j'avais finalement opté pour signer éda mais que si sa préférence était de dire nicole , je n,y vois pas de problème , nicole est toujours lè, ;o)

amicalement éda
Re: imagination active
mardi 29 mai 2007 16:55
Merci beaucoup Nathaniel de partager ton expérience ici,

oui cé possible que jung lui-même n'aie pas établi formellement une démarche pour l,imagination active, et ce que tu décris je le comprends surtout en faisant référence aux rêves lucides que j'ai eu le privilège de faire èa plusieurs occasions...

èa la différence de l,imagination active , dans les rêves lucides les choses débutent dans l,incosncient mais il y a émergence de la cosncience au coeur du rêve...le rêve lucide est vraiment une incursion dans la réalité du rêve et je comprends très bien ce phénomène d,être acteur et non auteur

et en effet il faut réagir au rêve mais non agir forcéement...Je crois donc que l'imagination active pourrait ressembler au rêve lucide avec la différence qu,elle est initiée èa l,état de veille.


j'apprécie que tu soulignes le caractère pas du tout innofensif de l,expérience et jung parle justement de ces expériences fortes ,numineuses, archétypales que certains ne sont pas en mesure de vivre ,de par la force de l'énergie en jeu.

Je n'ai jamais été affecté èa ce point....mais je demeure prudente dans l'éventuelle possibilité de provoquer moi-même ces expériences.


amicalement éda



1 modifications. Plus récente: 29/05/2007 16:57 par éda.
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 17:13
Nathanael,

Viens tu de Belgique ?

Si oui, je connais sur Bruxelles qqn de compétent, jungien-hillmanien, à 20€ de l'heure !

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:16
Je cite : "De quoi es-tu dépossédé ?"

De mon avoir... de mon être. Je suis plus matérialiste que je ne le pensais, en fait. Je ne suis prêt à dépenser que pour des choses avec lesquelles je suis sûr d'être satisfait : connaître la qualité du produit et me représenter ses avantages pour moi est nécessaire. Or je prends un risque avec un analyste, car je ne connais pas sa qualité en tant que personne, et je ne peux pas savoir si de l'avantageux surviendra en cours d'analyse.

C'est la peur d'y perdre, qui me démotive essentiellement à suivre une psychanalyse.

Cordialement,
Nathanael
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:17
Je trouve ton raisonnement très pertinent. En ce qui me concerne, il est convaincant, et me détermine à oser suivre une psychanalyse dès que j'en ai les moyens.

Cordialement,
Nathanael
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:19
Nathanel,

J'ai répondu à ceci sur la perte d'âme venant de bob y juste 5 secondes et ça parle de la perte ... : [forum.merelle.net]

Belle synchro ! Trickster est de retour sur le forum ... welcome !

Une image me vient pour toi directement de l'inconscient : Chiron le passeur qui demande une pièce pour aller sur l'autre rive ... la pièce mise dans la bouche du mort ...
Est-ce qu'en allant chez le psy, tu as peur de perdre ... la "vie diurne", cad qui tter le monde du jour, de la conscience pour entrer en toi, dans ta noirceur, ton inconscient, ta nuit, la nuit ?

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:20
Non, je ne vis pas en Belgique.
Actuellement localisé en Haute Alsace, où les psychanalystes jungiens se comptent sur les orteilles d'un estropié, je déménagerai en août sur Bordeaux. Je vais entreprendre des recherches là-bas, mais il faut malgré tout que j'attende d'en avoir les moyens pour m'autoriser une psychanalyse.

Cordialement,
Nathanael
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:21
Nathanael,

Ok ! Puisse les dieux t'aider dans ce chemin en t'y amenant d'abord puis en te guidant !

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:25
Très, très pertinent. La perte d'une âme... la peur d'affronter vraiment ma propre nuit. Oui, c'est exactement ça. Tant que je n'aurais pas passer le fleuve, j'ai des chance de rester sur la touche.

Reste que mes moyens financiers ne m'y autorisent pas. J'ai trouvé ce forum, et il y a sûrement d'autres façons de s'approfondir. En attendant la psychanalyse par une personne compétente.

Cordialement,
Nathanael
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:25
Nathanael,

Je suis joyeux d'apprendre cela en espérant que tu trouves ce que tu cherches !
je me rejouis d'avoir répondu à tes questions et de te poser ces questions.
Monique, je suis abasourdi devant les connaissances que tu déposes, j'y trouve une justesse et une puissance ! Tu n'es pas Bélier pour rien ! Moi j'ai Mercure en Bélier tongue sticking out smiley !

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:30
Nathanel,

J'ai 23 ans. Je suis en psychanalyse sur Bxl. Ca me coute pas trop cher (80€ par mois). En même temps j'ai trouvé le soutien hors psychanalyse par la communication non-violente et le projet Humanité-Nouveaux guerriers (groupe de soutien d'hommes qui se réunissent toutes les 2 semaines, gratuit suite à l'intiation à la masculinité) qui m'ont aidé à toucher une profondeur en moi dont je ne soupçonnais meme pas l'existence.Si tu es interessé, je peux t'en dire plus par Msn. As tu ce programme pour discuter en live ? Si oui veux tu m'ajouter pour en parler ?

Je te donne mon blog où tu pourras lire mon vécu, mes réflexions : clidre.skyblog.com

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:38
eh oui, tu n'es pas prêt à donner de ton argent, donc de toi, comme l'enfant ses excréments à sa mère, s'il n'y a pas une compensation affective : donc une jouissance qui découle de cette relation à 2.
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 18:50
Monique,

Si j'ai bien compris Nathanael voudrait rester sur la rive droite. Le psy étant celui qui va le mener symboliquement vers la rive gauche. Je crois que derrière la peur du "donner de l'argent", il y a la peur de ce que va donner le psy en retour, la peur du "qu'est-ce qu'il va répondre, dire ?" qui est plus grande, la peur du recevoir ... surtout quand le panneau indicateur indique "les enfers à gauche 667 kms". Ici ce n'est pas une jouissance Monique, je crois que pour Nathanael, c'est "caca".
Y a-t-il une joie d'aller aux enfers ? Moi j'en vois une : celle de la remontée et de la résurrection ! T'en vois d'autres ?

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'argent
mardi 29 mai 2007 22:06
Mmmh... le freudisme de ton interprétation ne me convient pas du tout, et mon opposition n'est pas seulement théorique, elle est aussi émotionnelle. Ma mère me très semble lointaine de tout ça.

Cordialement,
Nathanael
Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour s'identifier