Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil

Advancé

L'aventure intérieure

Envoyé par Nathanael 
L'aventure intérieure
samedi 26 mai 2007 02:28
Bonjour,

Je m'appelle Nathanael, j'ai 22 ans et projette de travailler dans la coopération internationale. Cela devrait logiquement pouvoir se faire dans deux ans, lorsque j'aurais acquis mon diplôme de Master en Français Langue Etrangère et Ingénierie Linguistique, formation qui sera ponctuée de stages. L'objectif est d'enseigner le français partout de le monde, de véhiculer la culture française pour en donner un aperçu, et ainsi favoriser les partenariats français à l'étranger, qu'ils soient de nature politiques, économiques ou culturels.

Je me suis très tôt engagé dans l'aventure intérieure, depuis que j'ai 14 ans, en fait. En réalité, j'étais pétri par mes problèmes d'adolescent (je le suis toujours dans une moindre mesure, puisque je m'émancipe) mais j'ai été très attentif à tout ce qui se jouait en moi. Car de toute évidence, l'adolescence est une phase de l'existence pendant laquelle le corps développe ses dispositions adultes. Par conséquent, nombres d'instincts sont à l'oeuvre, et l'adolescent n'est pas à même de les gérer tous, d'autant plus dans nos sociétés adulescentes qui magnifie le tumulte, le grabuge, sans vraiment proposer de valeurs stables pour se construire personnellement en tant qu'adulte et s'insérer dans la vie professionnelle. Une somme incommensurable d'affects sont à l'oeuvre, et cela se traduit par une puissante activité des archétypes, directement issus des affects, eux-mêmes issus des instincts.

Bref : la psychologie des profondeurs, après une lecture male comprise (que je prenais pour base de mon orientation intérieure) je suis resté très superficiel dans la connaissance que je pouvais avoir de moi-même. La psychologie du développement m'a aidé, et je suis naturellement retourné vers les travaux de Jung pour mieux les comprendre.

Je prête régulièrement attention à mes comportements, fantasmes, rêves et rêveries, et dès le départ j'ai essayé de pratiquer l'imagination active, que j'employais mal en vivant des expériences toutes plus puissantes les unes que les autres, sans chercher à comprendre. Aujourd'hui, je la considère plus comme une technique de méditation dirigée, ce qu'elle est probablement, et j'en fais un usage plus modéré, car je lui accordais trop d'importance.

Je me suis rendu compte que l'on ne rigole pas avec l'inconscient : il ne supporte pas le blasphème. Lorsqu'une personne prend avec légèreté ses manifestations tout en pensant les maîtriser, elle est sur une très mauvaise pente et risque de vivre des expériences sociales très douloureuses... j'en ai assez fait les frais, suite à mon incompétence.

Si j'ai plusieurs fois pensé être supervisé dans ma démarche par un analyste, le fait que cela doive être rémunéré me l'interdit, et me rebute au fond. J'ai appris que la vie était riche de possibilité de se comprendre, et cela passe essentiellement par la recherche de fréquentations intéressantes, ne seraient-elles que passagères. C'est dans cette optique que je me suis intéressé à ce forum, que j'ai découvert il y a une semaine à peu près, juste au moment où, si je comprends bien, il venait d'être réouvert.

J'ai lu apparemment qu'il a un passé un peu houleux, j'espère que la suite se déroulera dans de meilleures conditions.

Bien à vous,
Nathanael
Re: L'aventure intérieure
samedi 26 mai 2007 05:33
bienvenue Nathaniel,

tu es au bon endroit, soit celui qui permet de rencontrer l' incosncient sous ses infinies facettes,

les échanges ici permettent de témoigner de notre intérêt pour l'inconscient, le nôtre et celui des autres...personnellement, le mien semble apprécier grandement que je vienne ici car il me gratifie souvent alors de rêves , de synchronicités , et comme jamais j'avance.

moi aussi je bute sur le fait de payer...pour grandir...Mais jung par l'imagination active a ,je crois ,établi que nous pouvions cheminer seul avec notre incosncient (d'ailleurs toute expérience avec l'IA m,intéresse , je ne la pratique pas, mais je compte me procurer le libre de Barbara Hanna)

Et comme tu dis il ne faut pas prendre celui-ci, l,incosncient, èa la légère...même si ce dernier peut parfois se foutre de notre gueule...mais cé sans aucun doute parce qu,il a jugé que c,était encore la meilleure façon de nous pister.

je suis une mérellienne parmi d,autres, je te souhaite plein d'autres rencontres stimulantes sur mérelle, un mérelle èa la hauteur de nos atttentes...


éda
Re: L'aventure intérieure
dimanche 27 mai 2007 13:51
éda Écrivait:
-------------------------------------------------------

>
> je suis une mérellienne parmi d,autres, je te
> souhaite plein d'autres rencontres stimulantes
> sur mérelle, un mérelle èa la hauteur de nos
> atttentes...
>
>
> éda


bonjour Eda,

contente de te lire.

Je retiens : "à la hauteur de nos attentes".

Freud aurait vu du sacré désir, et qui dit "désir", dit "manque". En voilà un beau sujet :-)
Te sens visée spécialement, nous sommes toutes et tous sur le même bâteau, celui de la vie.
Et là où il y a de la vie, il y a du plaisir. Hummmmmmmmm, c'est bon tout de même, non ?

A bientôt

Monique
Re: L'aventure intérieure
dimanche 27 mai 2007 19:59
salut monique ,

contente de voir que tu veux bien remettre les pieds ici...;o) et pour le manque ce serait ridicule de dire que j'en ai pas ,qui en a pas ?....

maintenant la grosse différence est dans la conscience que l'on en a ,

je crois que le manque nous dirige vers, nous amène èa investir certains domaines , certaines personnes...he oui...mais si les choses peuvent être jusqu,èa un certain point maîtrisées, circonscrites, connues...l,humain demeure un monde èa découvrir :recevoir l'autre, se recevoir soi-même dans l,émergeance de nos pensées, de nos sentiments , de nos intuitions et de nos ressentis.

Voilè pour moi les attentes les plus précises que je puisse avoir,

et de la rencontre nait parfois des réponses , des avenues nouvelles...l,incosncient travaille...èa notre insu...

et je crois que mérelle est un lieu pour mieux l'entendre, mieux le saisir...sans certitude mais avec ce sentiment profond que la source coule...que les barrages parviennent enfin èa céder sans catastrophe...

Et si l,incosncient trouvait ici un passage vers nous...la dialectique de notre cher jung serait donc plus que jamais possible...et ce dans un contexte non pas académique, perdu dans des théories si brillantes soient-elle mais dans des échos venus de toutes parts, de soi ,des autres ,d'ailleurs...

ne pas être jungien mais dans l'esprit de jung...ouvert...réceptacle...creuset alchimique...je sais que tu aimes celle-ci (lalchimie) moi je n,y connais rien mais j'aime bien l'image...;o)


tu vois èa ton contact les mots se sont fait cascade...;o)


amicalement éda
Re: L'aventure intérieure
dimanche 27 mai 2007 22:54
Il n'y a pas d'incompatibilité entre avoir un analyste et apprendre aussi de rencontres passagères mais je comprend ce que tu veux dire. Je n'ai pas d'analyste non plus, pour des raisons financières et géographiques. Oui, c'est pas facile l'adolescence, pour rien au monde je n'aimerais revivre ca. Vieillir, c'est une benediction. L'autonomie aussi. Ne plus avoir à subir les abus de pouvoir de pouvoir des parents avec lesquels on vit sous le même toit. Je te souhaite un chemin serein et un maximum d'autonomie...
Le vrai challenge dans l'aventure intérieure, c'est l'ombre. Un sacré partenariat... Tout a une ombre...
Amicalement
Lise
Re: L'aventure intérieure
dimanche 27 mai 2007 23:25
Lise,

Tu connais l'introjection des modèles, messages, injonctions, messages contraignants parentaux intégrés dans le psychisme ?
En At, j'en entends beaucoup parler. Même s'ils sont loin, morts ou ne vivants plus sous le même toit, le message reste là.

Injonctions (non verbales, puissantes à souhait):

n'existe pas
n'appartiens pas
ne réussis pas
ne ressens pas
ne grandis pas
ne pense pas
...

Messages contraignants (verbales, apprises dans l'éducation, permet d'éviter le contact avec l'injonction et donc l'angoisse)

Sois fort !
Sois parfait !
Fais plaisir !
Depeche toi !
Fais effort !
Tais-toi !

C'est en conscientisant les messages que je peux réellement m'en libérer. Je parle là de mon vécu : j'ai introjecté un "ne te fais pas confiance" qui me pesait sur les épaules. D'origine parentale, divine, ... peu importe une fois libéré de celui-ci, je choisis d'agir sans demander l'autorisation à mon père/pair : je fais ma formation à Lille et m'envole vers qui je suis et ma vie.

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'aventure intérieure
dimanche 27 mai 2007 23:36
Coucou Alexandre,
Oui, je crois qu'il faut quitter le toit familial, le quitter dans sa tête aussi. Pour y revenir ensuite eventuellement, plus solide, plus equilibré. C'est le cadeau le plus utile que tu puisses te faire. On intègre la discipline parentale alors, à sa juste mesure, sans abus. Et surtout en comprenant pourquoi, parce que souvent les parents, quand on leur demande "pourquoi", repondent "parce que c'est comme ca", ou pire: "parce que"! C'est une grave erreur...
Amicalement
Lise
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 09:51
Nathanael Écrivait:
-------------------------------------------------------
Bonjour Nathanael

je reprends un passage de ton message qui m'interpelle.


>
> Si j'ai plusieurs fois pensé être supervisé dans
> ma démarche par un analyste, le fait que cela
> doive être rémunéré me l'interdit, et me rebute au
> fond.


En fait, l'argent est primordial dans une analyse, des 2 côtés du divan :-) sinon ça n'est pas une analyse.
Et puis parler à un analyste ça n'est pas du tout comme parler à quelqu'un.
Dans cette relation avec l'analyste, il se produit ce qu'on appelle "le transfert" qui est une phase essentielle dans la thérapie.
Ca ne veut pas dire que tout le monde doit aller se faire soigner :-) loin de là.

Le fait que l'aspect "rémunération" te rebute est très intéressant à développer.
Très, très...
J'avoue que chez moi cet aspect est très variable : cela passe du "c'est du vol" à "c'est pas cher payé" et aussi à "c'est donnant/donnant" cher à Ségo pour le fun.

Alors à bientôt peut-être

Monique



1 modifications. Plus récente: 28/05/2007 09:51 par Monique.
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 09:54
bonjour Lise,

oui quitter le toit familial c'est primordial.

Mais il y a une chanson qui dit, je ne me souviens plus qui la chante : "on emporte un peu sa terre à ses souliers".

Tu ne crois pas ?

Bises,
Monique
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 10:08
Bonjour Eda,

contente de te lire moi aussi.

J'ai repris ce passage de ton message :

""Et si l,incosncient trouvait ici un passage vers nous...la dialectique de notre cher jung serait donc plus que jamais possible...et ce dans un contexte non pas académique, perdu dans des théories si brillantes soient-elle mais dans des échos venus de toutes parts, de soi ,des autres ,d'ailleurs"""

Pour moi, l'inconscient le trouve toujours ce passage vers nous. Soit, nous acceptons, soit nous refoulons, à la manière de la marée :-)

Il nous offre la possibilité de faire le contraire de ce que le conscient s'est imposé de faire. Donc, on n'est surtout pas à l'abri (nous : le conscient) des conséquences.

A plus tard et bonne journée,
Monique
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 13:09
Lise,

Comment as-tu fait pour le quitter dans ta tête ?

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 13:17
Bonjour Lise,

>> Ne plus avoir à subir les abus de pouvoir des parents avec lesquels on vit sous le même toit.>>

Abus le plus souvent commis avec de bonnes intentions. Si tu as des enfants, tu feras pareil, peut-être pas dans les mêmes formes.
C'est que l'aspect de l'inconscient qui est à l'oeuvre ici est des plus coriaces: la logique de la société. Et c'est pourquoi, ce n'est pas en "quittant" ses parents qu'on risque d'y échapper.

Amitiés.
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 13:19
Coucou Monique,

>> je ne me souviens plus qui la chante : "on emporte un peu sa terre à ses souliers".

C'est Macias! smiling smiley

***
On emporte un peu sa ville
Aux talons de ses souliers
Quand pour vivre plus tranquille
On doit tout abandonner...

Bonne journée.
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 15:11
Bonjour Monique,

A priori, si donner de l'argent pour être analysé me rebute, c'est que j'estime que "ça ne vaut pas le coup". Avec tout le quiproquos embarrassant entre "est-ce que c'est mon inconscient qui ne vaut pas le coup ?" et "mon inconscient serait sali par le rapport pécunier".

La première option, malgré l'importance que j'attache à l'inconscient, n'est pas impossible, dans la mesure où je me minimiserais d'une manière ou d'une autre (à savoir laquelle). La seconde option est plus nette, selon un préjugé commun selon lequelle l'argent en matière de relations ouvertes n'a pas sa place ; or, face à un analyste, nous avons à nous ouvrir.

Ca me fait penser que l'idée de la non-réciprocité de cette ouverture (l'analyste aide l'analysant) me gêne aussi. J'ai peur de la personne que je pourrais avoir en face de moi, peur du transfert.

Mais enfin, la question d'être analysé est close pour le moment, dans la mesure où je n'en ai tout simplement pas les moyens...

Pourrais-tu creuser tes arguments ? Je cite : "J'avoue que chez moi cet aspect est très variable : cela passe du "c'est du vol" à "c'est pas cher payé" et aussi à "c'est donnant/donnant" cher à Ségo pour le fun."

Cordialement,
Nathanael
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 15:12
Bonjour Lise,

Je cite : "C'est pas facile l'adolescence, pour rien au monde je n'aimerais revivre ca."

Je trouve terrifiante cette déclaration. Pourrais-tu approfondir la question ?

Cordialement,
Nathanael
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 15:17
Bonjour Eda,

Je cite : "jung par l'imagination active a ,je crois ,établi que nous pouvions cheminer seul avec notre incosncient (d'ailleurs toute expérience avec l'IA m,intéresse , je ne la pratique pas, mais je compte me procurer le libre de Barbara Hanna)"

Oui, c'est vrai que Jung parle de cheminement autonome, et c'est aussi ce qui fait sa richesse à mes yeux, là où d'autres psychanalyses déclarent de façon péremptoire que l'autoanalyse mène purement et simplement à la folie, déresponsabilisant ainsi l'analysant et le livrant aux mains d'un analyste devenu tout-puissant.

Qui est Barbara Hanna ? et quel est le titre de son livre ?

Cordialement,
Nathanael
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 17:01
Nathanael,

L'argent est lié à l'aspect anal de la psyché, au donner/recevoir/refuser/demander/se donner et donc à tout ce qui est lié, échange et religere.
Derrière l'argent, il y a une projection.
Lien avec l'agressivité et le plomb alchimique, la merde d'où émane l'or.
Cfr Hermès dieu des commerçants ET des voleurs.

Ceci est synchro avec ce que j'ai failli poster hier :

Avec de l'argent, vous pouvez acheter :
Un lit, mais pas le sommeil.
De la nourriture, mais pas l'appétit.
Des bijoux, mais pas la beauté.
Des livres, mais pas l'intelligence.
Des médicaments, mais pas la santé.
Des tranquillisants, mais pas la paix.
Le plaisir, mais pas la joie.
Le confort, le luxe, mais pas le bonheur.
Une certaine réputation, mais pas une bonne conscience.
Des relations, mais pas un véritable ami.
Une assurance sur la vie, mais pas sur la mort.
Une place au cimetière, mais pas au ciel.

Cité par Pierre Pradervand dans "Gérer mon argent dans la liberté"

Qu'est-ce que l'argent ?

L'argent est POUVOIR, l'argent est LIBERTE, l'argent est SECURITE, l'argent est BONHEUR.

Voici quelques-uns des attributs que les gens donnent à l'argent. Il est aussi MOYEN d'ECHANGE, ENERGIE, INFORMATION, EXISTENCE, FORTUNE, MAL, CHARGE, SOURCE DE JALOUSIE et de HAINE et bien plus encore …

S'il peut attirer tous ces attributs en même temps, nous pourrions nous poser la question de savoir quelle est sa nature fondamentale, en un mot : QU'EST-CE QUE L'ARGENT ?

L'argent est …

Pendant le séminaire de Peter Koenig, nous découvrons que, pour l'essentiel, l'argent est un support vide sur lequel nous projetons nos connotations. C'est par ces projections qu'il prend vie. L'argent devient ce que nous en pensons consciemment ou non et il renvoie des preuves concrètes qu'il est, en effet, tout ce que nous pensions qu'il était ! Si vous commencez à voir les implications pratiques de cette idée, non seulement pour vos finances personnelles, la qualité de votre vie, mais aussi pour la façon dont la société et l'économie monétaire sont structurées … alors, il est probable que le séminaire sur l'argent de Peter Koenig vous intéresse. Pour en savoir plus sur l'optique du séminaire : lire l'article "Un autre regard sur l'argent" de Marie-Andrée Delhamende dans Agenda Plus, n°154 de février 2004.

Qu'est-ce qui se passe au séminaire?

Le séminaire est construit autour d'une série d'échanges libres pendant deux jours entre l'animateur et les participants et entre les participants. Des expériences sont prévues avec de l'argent amené au séminaire par les participants. Ces exercices ont comme but de susciter des prises de conscience sur des croyances et des habitudes individuelles et collectives à propos de l'argent. Peter Koenig a mis au point des exercices comme le "Kaléidoscope biographique" ou la "Tirelire hermétique" qui favorisent la libération intérieure. Le processus s'adapte aux besoins et questions spécifiques des participants.

Quelques raisons de venir au séminaire:

Exploration de mes représentations et croyances liées à l'argent
Connaissance de soi
Capacité à définir mes objectifs liés à l'argent
Information sur l'impact de la gestion financière dans le monde
Découverte des causes et remèdes d'un malaise lié à l'argent
Incapacité à économiser
Incapacité à dépenser de l'argent
Gestion positive des héritages
Congruence entre "faire ce que j'aime" et "gagner ma vie"
Déculpabilisation des sentiments liés au gain.
Développement de mes capacités à démarrer une entreprise
Compréhension de mes difficultés à perdre ou gagner de l'argent

Site : [www.eauxvivesasbl.be]

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 17:03
Nathanael,

"Qui est Barbara Hanna ? et quel est le titre de son livre ? "

la réponse est ici : [www.cgjung.net]

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
imagination active
lundi 28 mai 2007 17:07
salut Nathaniel,

moi aussi je crainds ce jeu possible de pouvoir de l'analysant sur l'analysé, ou le patient -client,

car après tout le client est en position d,instabilité notoire , le fait qu,il consulte témoigne de son désarroi et de son besoin de trouver une bouée...ou une voie éclairée...

je crois que l'analysé lui-même peut avoir envie de cette puissance du thérapeute , pour avoir des réponses, se sécuriser...(sans doute un transfert relié au père...)

mais je crois qu,il est entendu dans le milieu qu,un thérapeute devrait avoir davantage un rôle d'accompagnateur que de maître ou guide......

mais il ne m,étonne pas que la ligne entre les deux soit mince...

La démarche seule...est peut-être pas pour tous au départ...je ne sais pas cé une intuition...cé peut-être aussi une question de tempérament , je crois que les introvertis sont en perpétuelle démarche...

Pour l'imagination active , sur quelle base as-tu pu appliquer cette approche jungienne ? est-ce un livre précis de jung ? j'ai lu quelques ouvrages de jung mais aucun qui explique vraiment l'imagination active...et celui deBarbara Hannah semble le faire.

pour ce livre, voici l'information:

[www.amazon.fr]

amicalement éda
Re: imagination active
lundi 28 mai 2007 17:17
Eda,

"car après tout le client est en position d,instabilité notoire , le fait qu,il consulte témoigne de son désarroi et de son besoin de trouver une bouée...ou une voie éclairée... "

Ce n'est pas du tout mon cas : je ne suis pas en désarroi et je ne cherche pas une bouée, ni un éclairage, juste un guide de montagne qui est déjà passé par les crevasses, goufres dans lesquels je choisis de tomber... ou pas et qui est un petit pas derrière moi et un petit pas juste devant moi.

"je crois que l'analysé lui-même peut avoir envie de cette puissance du thérapeute , pour avoir des réponses, se sécuriser...(sans doute un transfert relié au père...)"

Moi j'ai juste besoin de sentir la vie qui circule entre lui et moi.

"mais je crois qu,il est entendu dans le milieu qu,un thérapeute devrait avoir davantage un rôle d'accompagnateur que de maître ou guide...... "

Pile poil ce que j'écris plus haut (je lis ton message étape par étape et j'y réponds suivant ce qui y est écrit)

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: imagination active
lundi 28 mai 2007 17:41
salut alexandre,

oui nous n'arrivons pas tous au camp...avec la même disposition...;o)

mais je crois que l'on peut dire que, pour la plupart ,une démarche thérapeutique est entreprise en période de crise...quand plus rien ne va...

maintenant cé certain que nous pouvons tirer bénéfice de cette démarche en tout temps

et d'ailleurs on ne parle plus autant ici de thérapie que de croissance personnelle...qui peut se faire même èa notre insu., sans que nous l'ayons choisi...la vie se charge de.....

jung dit:peu importe ce que l,on fait ,le processus d,individuation a toujours cours, seulement en faisant une démarche plus volontaire comme l'analyse, on trouve sans doute èa accélérer le processus...(enfin je ne le cite pas...je dis ce que j'ai retenu ...;o)

bien èa toi. éda



1 modifications. Plus récente: 28/05/2007 17:41 par éda.
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 17:45
Salut Alexandre,

Petite question par simple curiosité. Est-ce que ce séminaire explique pourquoi le monde de la haute finance est détenu par une poignée de familles de même lignée sanguine?
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 18:03
oui il trouve un chemin vers nous mais souvent il (le chemin...)est plein de barrages...;o)


de quoi sont faits ces barrages...?voilè ce qui fait l'objet d,un grand nombre de thérapies...

amicalement éda



1 modifications. Plus récente: 28/05/2007 18:03 par éda.
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 18:30
Hakim,

je ne sais pas, je ne l'ai pas vécu.
je t'invite à mailer la personne concernée pour obtenir la réponse : Peter Koening. Je ne suis pas compétent pour te la donner.

Bien à toi,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: imagination active
lundi 28 mai 2007 18:31
éda,

merci pour ces précisions grinning smiley !

Amitiés,

Alexandre

"Je suis, j'aime, j'agis, j'unis"

"Oser exprimer ses craintes, en en prenant la responsabilité, c'est construire la confiance dans le couple" J.P Faure

"Mon blog: clidre.skyblog.com"
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 20:53
bonsoir Nathanael

>
> Pourrais-tu creuser tes arguments ?
Je cite :
> "J'avoue que chez moi cet aspect est très variable
> : cela passe du "c'est du vol" à "c'est pas cher
> payé" et aussi à "c'est donnant/donnant" cher à
> Ségo pour le fun."
>




Tu me demandes en fait ce que représente le fait de "payer" son psy.

D'abord, il y a des thérapies gratuites dans le cadre d'un suivi chez un médecin-psychiatre et psy éventuellement

et ensuite des thérapies payantes.

Peut-on les mettre sur le même pied d'égalité ? et si non, pourquoi ? qu'est-ce qui fait leur différence ?

Moi j'ai envie de répondre qu'une analyse payante est payante :-) parce qu'elle coûte dans tous les sens du terme et qu'elle rapporte.
Au moment de passer à la "caisse", il y a un changement de fonction ou de statut qui se produit.
L'analysant et l'analyste changent de rôle et, comme lors d'une fin de rituel, tout redevient "normal" : l'on redevient des humains ordinaires proches l'un de l'autre.

Et puis payer donne droit à la parole : on s'autorise à dire, et cela peut être du "n'importe quoi" aussi. On s'offre des silences dont chaque seconde vaut son petit pesant d'euro. Le silence ici a son prix.

Il y aurait beaucoup à dire sur l'argent et sa fonction dans l'analyse.
Et enfin, c'est très anal l'argent. On y tient à son argent parce qu'il a un prix. Cela me rappelle un vieux film : le salaire de la peur.

Il ne faut pas oublier Nathanael que le psy exerce une profession et quand il reçoit : c'est dans ce cadre strict qu'il l'exerce. Il n'est en rien un ami.
Donc, on peut y voir l'aspect confidentialité qui protège l'analysant que seule une rémunération permet.

On peut développer longuement :-)

A+
Monique
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 20:54
bonsoir Hakim

Merci pour l'info. Ca lui correspond bien.
A moi aussi on va dire :-)

Bonne soirée,
Monique
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 20:56
bonsoir Eda,

Difficile de se représenter ces barrages. Peut-être que les mots ça facilite....

Bises et bonne soirée,
Monique
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 21:27
Non, je ne peux pas. Il faudrait que je raconte mon adolescence et je n'en ai pas envie. Mais je n'aimerais pas revivre ca. Il n'y a rien de terrifiant, personne n'aime repasser par certaines dérives. Au contraire, c'est plutôt chouette de pouvoir tourner la page et de trouver davantage de confiance en soi, en Soi aussi.
Amicalement
Lise
Re: L'aventure intérieure
lundi 28 mai 2007 21:31
Bonjour Hakim,
Je ne comprends pas comment on peut excuser une quelconque notion d'abus, même avec les "meilleures" intentions. Un abus reste un abus. Dans notre société, une fois adulte, les abus sont surtout excercés par certains patrons, mais au moins on peut changer d'employeur.
Amicalement
Lise
Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour s'identifier