Bienvenue! Identification Créer un nouveau profil

Advancé

rêve de maison

Envoyé par sylvie 
sylvie
Re: rêve de maison
mardi 23 septembre 2003 13:44
bonjour monique,

tous les adultes ont beaucoup à apprendre de leurs enfants!
mon fils me donne chaque jour la force et le courage de me "battre";
pour lui je pense être capable d'affronter la foudre, le tonnerre, de faire plusieurs fois le tour de la terre en avion ou tuer une migale avec les dents si c'était nécessaire (ce sont les objets de mes phobies, rien que ça!); j'espère quand même que ce ne sera jamais nécessaire (quoi que si ça se trouve c'est très bon les migales;-))
paradoxalement, c'est encore pour lui, que je cherche la santé psychique: il faut croire que j'ai bien plus d'estime pour lui que pour moi, car avant lui, les remises en question et leurs conséquences n'étaient pas à l'ordre du jour
hier soir avant de se coucher, il m'a dit:
"je suis bien content d'avoir une maman comme toi"
je lui est répondu que j'étais bien contente aussi d'avoir un fils comme lui!
puis j'ai pensé que s'il me redit ça quand il sera adulte, je pourrais mourir en paix; ma "mission" sera en effet accomplie et c'est le genre de phrase qui vaut toutes les récompenses du monde;

amicalement
sylvie
Re: la légende personnelle!
mardi 23 septembre 2003 21:02
mais quelque chose doit mourir pour renaître. C'est peut-être toi qui doit changer, et aussi ta vie présente
qu'en penses-tu, bonne réflexion, Mimi.

bonsoir Sylvie,

merci pour ta compréhension !!

Ne force pas le destin et sois maîtresse de ton esprit…

Savoir réellement ce qu’on veut dans la vie et le vouloir vraiment…

Tout repose sur le respect de soi-même, le respect de l’individu.

il faut prendre tout ton temps, ne te presse pas, fais confiance a DIEU !
mais il faut aller doucement, il ne faut pas brusquer les choses, vois les choses telles qu’elles sont !. laisse toi bercer par l’amour . il faut aimer et agir … il n’y a que l’amour pour avancer ! sans amour arrête toi et révise ta machine il y’a qqs choses qui ne va pas !

méfie toi des sentiments négatifs comme de la peste ! et aussi a éviter le pessimisme comme le dit si bien j.de Courberive. Ne pensez qu’aux choses agréables ; notre corps en a besoin pour son équilibre, pour sa vitalité !

pour parer a toute éventualité d’attaque ! réconfortante ou deconfortante vaut mieux se mettre au beau milieu des choses… et par là on peut être capable d’amortir les émotions tristes ou joyeuses…
tout en essayant de maîtriser tout ce qui est positif et tout ce qui est négatif.

ne te considère pas toute seule, nous avons les mêmes souffrances,identiques ! simplement toi tu veux te prendre en charge et celui qui veut se prendre en charge doit s’assumer ! il possède une lourde responsabilité ! « les autres »... eux ne semble pas prendre conscience et s’estime heureux telle qu’ils sont... il ne faut leur en vouloir !regarde les choses telle qu’elles sont ! nous ne pouvons pas changer le cours de la vie du jour au lendemain !
se confesser a soi même écrire ce qu’on ressent dans un cahier. le forum nous permet de se décharger etpartager…et pourquoi nous sommes là dans ce forum ?c’est pour bien démanteler le mécanisme de la souffrance…

moi aussi, je suis comme toi du moment qu’on a trouve le forum de, mère des lumières MERELLE ! alors tout va bien !! n’est ce pas de la providence et des synchronicités ?...

je trouve important de travailler à être heureux car c'est LE MALHEUR QUI EBRANLE NOS MOLECULES...Sans désirer une vie sans souci ,ce qui est irréaliste et sûrement non désirable car l, épreuve est une école irremplaçable, je crois que nous avons intérêt à cultiver le bonheur , à être actif dans son avènement. amicalement Nicole [www.merelle.net] qui rêve de la rencontre

au dessus il y’a un début qui va au delà de la psychologie !si tu veut bien me dire ce que tu en penses… CE LIVRE EST DESTINE A UNE ELITE plus particulièrement a la medecine.

cet auteur Paul c. Jagot qui décrit parfaitement et scientifiquement comment les émanations négatives ou positives de notre corps peuvent influencer a distance ? « en bien ou en mal »et re décrit aussi que tout repose sur la parfaite maîtrise de soi même. Je vais t’ajouter une autre citation comment s’élever et grandir ? ce livre que j’ai donné a qq et qu’il ne me l’a pas rendu ! a la 1ere ou la dernière page ils disent que ce personnage est mort accompagnés que de quelque uns... alors qu’il mérite de mourir comme une star. J’étais frappé que par ces qqs mots !et je l’ai découvert dans les livres de Jean de Courberive aussi...

pour te donner une idée sur la profonde unité de l’homme et qqs repères…

l’homme « robot »qui a délaissé ses potentialités humaines et s’est habilles celle de la machine...
ou le chiffre et la lettre sont plus réels et plus vivant que la chair et le sang ou tout est devenu spasmes… l’air , le temps etc…

---seules les machines peuvent être égales entre elles.
seules les machines peuvent être démontées, remontées ou changer qqs mouvements principaux a leur éléments essentiels .
lorsque les hommes leur ressembleront jusqu'à s’identifier a elles, alors, il n’y aura plus d’hommes sur la terre.
---« un homme dont on ne respecte ni l’honneur ni la dignité est un esclave ! » se dit en lui-même le comte Bartholy. « aujourd’hui ,celui qui veut vivre dignement se condamne lui-même au suicide. Notre société interdit l’honneur personnel, c’est-à-dire toute la vie d’homme libre. Elle ne permet qu’une vie d’esclave. mais cela ne saurait durer. Une société dans laquelle tous les hommes--- depuis le ministre jusqu’au domestiques--- sont des esclaves doit s’effondrer. et le plus vite serait le mieux .
tiré de la 25eme heure de C.V.Gheorghiu.ed.plon.

avant propos. De J. de courberive « méthode infaillible »
OU IL Y’a plusieurs commentaires. Le moi de raison et le moi de passion , la clé de l’inconscience et autres.
puisque c’est trop long faites un copié –collé et lisez le a la maison. mais je vous prie de lire tout doucement et avec concentration .


il est parfaitement légitime de concevoir une culture psychique analytique c’est a dire une méthode d’éducation personnelle qui prend nos facultés une après l’autre et décrit les moyens d’éduquer cette faculté sans se soucier des autres. ainsi on vous parle de la culture de la mémoire, puis de l’attention. ensuite a la volonté, a l’habitude, ect.

Cette méthode a du bon pour ceux là surtout qui sentent une d’efficience sur un point particulier et croient que pour le reste ils peuvent se fier a leur bonne nature. Celui, par exemple, qui se sent une mémoire faible et voudrait la développer n’a que faire des conseils qu’on pourrait lui donner sur l’éducation des sentiments ou de la volonté .

Les monographies de cultures psychiques peuvent rendre ici de GRANDS SERVICES .le psychisme humain , s’il est doté de « facultés » diverses ,c’est-à-dire de pouvoirs d’opérations spécialisés, qui ne se confondent pas entre eux, --- le psychisme humain, DIS-JE, est, profondément UN. Toutes nos facultés sont solidaires et interdépendantes ; elles concourent toute a former ce qu’on appelle nos états de conscience. et pour prendre un exemple plus clair : il est difficile de concevoir un homme de volonté, « un caractère »,qui ne soit pas en même temps doté d’une intelligence nette et d’une affectivité chaleureuse. Une « volonté pure » sans intelligence et sans cœur peut être une BRUTE DANGEREUSE.
Ce qui ne faut pas oublier en second lieu, C’EST LA PRESENCE DU CHEF D ‘ORCHESTRE : c’est le sujet lui-même , le MOI présent a l’arrière plan derrière ses pouvoirs d’action , qui ne sont que ses instruments de travail, si j’ose dire, et qu’il utilise tantôt l’un tantôt l’autre, selon ses besoins a lui et non selon leur fantaisie a eux, les faisant agir ou les laissant en repos ou les coordonnant selon les nécessités d’ensemble de la vie du MOI.

pour ces raisons, on peut aussi bien concevoir une CULTURE PSYCHIQUE SYNTHETIQUE c’est a dire s’adressant du premier coup a la TOTALITE DU MOI une culture du moi envisagée comme un tout, sans trop s’inquiéter de la formation isolée de telle ou telle faculté prise séparément,--- découpage un peu factice de la profonde UNITE de l’homme.
C’est une méthode de ce genre que l’on trouvera ici. Le volume n’en est pas considérable afin qu’il soit pratique. Les gros ouvrages découragent les lecteurs modernes,

Amitiés A + Halbouche.
P.S.excuse moi de répéter toujours les mêmes paroles
sylvie
Re: la légende personnelle!
mardi 23 septembre 2003 23:59
bonsoir halbouche,

l'avant propos s'est arrêté à :
"C’est une méthode de ce genre que l’on trouvera ici. Le volume n’en est pas considérable afin qu’il soit pratique. Les gros ouvrages découragent les lecteurs modernes,"
la phrase n'était pas finie, alors je me suis demandée s'il ne manquait pa
sylvie
Re: la légende personnelle!
mercredi 24 septembre 2003 00:01
rebonsoir halbouche, (suite)

ha! ben moi aussi j'ai été "coupée"!
sylvie
Re: la légende personnelle!
mercredi 24 septembre 2003 00:18
pour halbouche (suite deux),

je n'arrive pas à trouver les livres de j decourberive
je me suis fais un cahier avec toutes les références bibliographiques que l'on m'indique sur ce site; tout est passionant!
dis-moi, qu'est ce que tu appelles: "se mettre au beau milieu des choses"?
je te cite:"pour parer a toute éventualité d’attaque ! réconfortante ou deconfortante vaut mieux se mettre au beau milieu des choses… et par là on peut être capable d’amortir les émotions tristes ou joyeuses…
tout en essayant de maîtriser tout ce qui est positif et tout ce qui est négatif."

c'est vrai que depuis que je communique sur ce site, je ne me sens plus seule et vous avez tous des paroles très réconfortantes, c'est un vrai plaisir
je suis bien contente que "dignité humaine" et "honneur personnel" signifient encore quelque chose pour certains

le bonheur, j'y travaille, j'essaie de changer tout ce "qui cloche" chez moi
je suis en pleine "métamorphose" intérieure, c'est douloureux et contraignant, mais je sais que ça en vaut la peine; reste à l'appliquer dans la vie matérielle

est-ce qu'un jour tu me parleras de toi, halbouche?

amitiés
sylvie
Re: la légende personnelle!
vendredi 3 octobre 2003 00:29
Bonsoir Sylvie,

Je te prie de m’excuser si, je ne répond pas tout de suite !
Je suis comme ça…

Je te parlerai de moi, plus longuement dans nos commentaires a venir

On dirait que nous vivons la même chose… moi aussi je vis en marginal,
Ma situation est désespérée socialement, je vis grâce a la providence…

J’ai 53 ans, père de trois enfants et la plus grande, je crois qu’elle va avoir 21ou 22ans.

Tout marche comme sur des roulettes et, a savoir ce que nous apporte demain !

Je te dirai la suite dans mon prochain message…
Je t’ai écrit juste pour ne pas te laisser attendre !

J’ai une lourdeur intellectuelle effarante !

Je te dirai a bientôt !et porte toi bien !
bises a toi et a ton enfant

Amitiés, A +
halbouche
P.S. je te répondrai aussi a toute les questions posées…
bob
Re: rêve de maison
mardi 12 septembre 2006 12:54
Re: rêve de maison
mardi 12 septembre 2006 15:22
pol
Re: rêve de maison
jeudi 14 septembre 2006 11:15
Salut sylvie,

oh, le beau rêve.

puis-je tenter une interprétation, c'est déjà loin. mais après tout si quelqu'un le ramène, c'est peut-être utile.

dis, je peux? je sais que tu ne m'en voudras pas.

sylvie Écrivait:
-------------------------------------------------------
>
> est-ce que ce rêve vous inspire?

beaucoup, certainement que je projette beaucoup.

>
> je suis dans la maison de mon enfance, pas grand
> chose y ressemble en réalité, à part le grand hall
> et les escaliers qui montent au second étage et
> donnent sur une grande verrière d'où on peut voir
> le ciel

la maison, la psyché, celle de l'enfance, donc l'esprit d'avant.
il y a un rééquilibrage qui s'est fait.

> nous sommes au premier étage
> mais tout a vieilli, poussiéreux, délabré; je dis
> à mon fils à qui je fais découvrir la maison de ne
> pas prendre les escaliers car ils pourraient
> s'écrouler

l'enfant, le présent et l'avenir, ne pas monter les étages, ne pas retourner en arrière, il faut ou il a fallu dépoussiérer, abandonner de vieilles idées qui ont été formatrices et utiles à se construire mais qui sont maintenant dépassées.

ne pas monter, éviter de rechercher la difficulté, l'ascension, rester dans la tranquillité, la paix, et ne pas avoir trop d'ambition.

> quelqu'un (peut-être moi) ouvre une sorte de vitre
> opaque qui ressemble à un vieux miroir

le miroir, l'examen de soi-même, c'est une porte, on ne se découvre pas, mais on découvre autre chose, la vie?

> je suis surprise que ce soit en fait une porte, je
> descends deux ou trois marches en ciment et suis
> surprise par le contraste du décor: c'est une
> grande pièce solide en ciment sans fenêtre genre
> abris atomique et la décoration est surprenante
> il y a des tables avec des parasols colorés (bien
> que la pièce ne donne pas sur l'extérieur), des
> chaises; le tout bien rangé, pas de poussière,
> bien propre

c'est la cave, mais une cave construite, très solide, en ciment, moderne donc, idées modernes, et protection, on descend, on se plie donc, on s'abaisse, on retourne aux origines.

la force est dans les profondeurs. et la sécurité est accordée.

> la pièce est très lumineuse grâce à des espèces de
> néons bleu fluo, genre publicités américaines dans
> les rues
> au milieu de la pièce, il y a une piscine
> rectangulaire bleu, l'eau n'est pas transparente
> mais un peu opaque

la piscine, l'eau, le soi? l'inconscient? il est bien cadré, tout est très précis, très organisé, un peu artificiel, tu fabriques tout, tu forges tes propres outils, il ne sont pas de la nature mais de l'artefact, de la théorie?

mais solide.

> au fond, à gauche c'est un peu plus sombre et il y
> a un bar en bambou
> en fait toute la pièce est aménagée comme un bar,
> c'est un bar!

le bar; la boisson, la convivialité, la réunion, le groupe, et aussi le nectar, ce qui étanche la soif, ce qui remplit l'âme, le fait qu'il n'y ait personne, que ce soit simplement prêt montre que tu es à un début.

> je me dis, c'est pas si vieux que ça et repense à
> ma mère qui disait toujours que la maison était
> vieille, elle se trompait;

la mère, l'ancienneté. tout reste d'actualité, la maison a des fondations solides, et les étages qui tombent en ruine ne font pas la faiblesse de l'ensemble. il fait quand même bon vivre avec toi-même.

> je pense que c'est super, je n'avais jamais vu
> cette pièce sympathique et ça me donne envie de
> faire la fête
> je pressents que derrière le bar en bambou, il y a
> tout ce qu'il faut pour faire la cuisine et
> m'apprète à aller découvrir ce qu'il y a derrière
> ce bar en bambou, j'imagine déjà les ustensiles de
> cuisine en inox

oui, la nourriture de l'âme, du bambou et de l'inox, mélange entre nature, pourtant très solide, le bambou est extraordinaire au sens de la résistance mécanique, et l'inox, ce qui ne rouille pas, ce qui ne vieillit ni ne s'use facilement. pour faire la cuisine, tu as des valeurs sûres.

> et
> je me suis réveillée en regrettant de ne pas avoir
> plongé dans la piscine et de ne pas y avoir pensé
> dans mon rêve, car la piscine était au centre et
> je n'y ai pas assez prêté attention dans le rêve
oui, c'était peut-être un peu tôt, il te fallait un peu fiourbir tes outils, trouver un maillot à ta taille, ou, mieux savoir te dénuder pour profiter vraiment de l'onde fondamentale.

mais ce n'est que partie remise.

merci pour ce rêve.

amitiés, pol.
Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent publier dans ce forum.

Cliquer ici pour s'identifier